Cris et chuchotements
1 7 1
1

Cris et chuchotements (Viskningar och rop)

Suèd. 1972. Drame psychologique de Ingmar Bergman avec Ingrid Thulin, Liv Ullmann, Harriet Andersson. Trois soeurs sont réunies dans la maison de leur enfance où l'une d'elles est mourante. Portraits de femmes tracés avec nuances et pénétration psychologique. Mise en scène raffinée. Forte évocation de la souffrance. Interprétation hors pair.

13 ans + 13 ans +

Genre : Drame psychologique
Durée : 95 min.
Réalisation : Ingmar Bergman
Scénario :
Photographie : Sven Nykvist
Montage : Siv Lundgren

Trois soeurs sont réunies dans la maison de leur enfance où l'une d'elles est mourante.

L’avis de Mediafilm

Suèd. 1972. Drame psychologique de Ingmar Bergman avec Ingrid Thulin, Liv Ullmann, Harriet Andersson. Trois soeurs sont réunies dans la maison de leur enfance où l'une d'elles est mourante. Portraits de femmes tracés avec nuances et pénétration psychologique. Mise en scène raffinée. Forte évocation de la souffrance. Interprétation hors pair.

Revue de presse

Chef-d'oeuvre

Le film est (...) une étude d'âmes et d'état d'âme, au niveau le plus sublime, aux confins mystérieux de la psychanalyse et de la métaphysique. Il se définit (...) comme un angoissant concert de chambre sur les thèmes conjugués de la vie, du plaisir et de la mort.

(Texte paru en 1973)

La Foudre au ralenti

Si la foudre peut être lente, CRIS ET CHUCHOTEMENTS est d'une beauté foudroyante. (...) On a rarement, sur l'écran, parlé aussi fortement de la solitude de l'agonie et de l'ignominie scandaleuse de la mort.

(Texte paru en 1973)

Un Oratorio de la douleur

Il est (...) frivole de parler esthétique devant un film aussi impitoyable. (...) Pourtant, chaque plan (...) est un tableau de plénitude brossé par un peintre de vanités. (...) Bergman nous décrit la souffrance (...) avec un sens de l'épaisseur qui n'altère pas la grâce du sujet.

(Texte paru en 1973)

La Mort en rouge et blanc

Ingmar Bergman observe, sur les visages de quatre femmes, le passage de la mort. (...) il a atteint un sommet dans le dépouillement visuel et sonore, dans la simplicité du récit, au profit de la richesse du propos.

(Texte paru en 1973)

L'Agonie

La situation initiale est à peu près celle des TROIS SOEURS de Tchekov, mais un Tchekov revu (...) par Strindberg. (...) Pour cette litanie de la souffrance humaine, l'art du cinéaste a ciselé les images de toute beauté, (...) où (...) [la] nature offre (...) le grand secret de la sérénité.

(Texte paru en 1973)

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Paradis Paradis
Mediafilm

Rus. 2016. Drame de Andrei Konchalovsky avec Julia Vysotskaya, Christian Clauss, Philippe Duquesne. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).


En 1942, dans un camp de concentration, les destins entrecroisés d'une aristocrate russe qui s'est jointe à la Résistance, d'un Français qui sympathise avec l'ennemi et d'un officier SS, héritier déchu d'une famille de la noblesse allemande.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!