Tadoussac
1 7 4
4

Tadoussac

Can. 2016. Drame psychologique de Martin Laroche avec Camille Mongeau, Isabelle Blais, Juliette Gosselin. Une jeune Montréalaise se rend à Tadoussac afin d'y retrouver sa mère biologique, qui l'avait abandonnée à la naissance. Exploration intimiste d'une relation mère-fille impossible. Enjeu délicat. Début un peu lent. Caméra à l'épaule au plus près des interprètes. Bouleversant duo d'actrices. (sortie en salle: 1 décembre 2017)


Genre : Drame psychologique
Durée : 90 min.
Production : Martin Laroche
Réalisation : Martin Laroche
Scénario :
Photographie : Ariel Méthot
Montage : Amélie Labrèche
Pays : Canada (Québec)
Distributeur : K-Films Amérique
Interprètes : Camille Mongeau
Isabelle Blais
Juliette Gosselin
Josée Gagnon
Isabelle Boivin
Vuk Stojanovic
Serge Boulianne
Bruno Paradis
Stéfane Guignard
Éric Cyr
Récompenses

Ressentant le besoin de faire le point dans sa vie, Chloé quitte précipitamment son appartement, son petit ami et Montréal. Direction: Tadoussac, village de la Haute-Côte-Nord qu'elle rejoint sur le pouce. À l'auberge de jeunesse, elle s'inscrit sous le nom de Fanny Roy, avant de se lancer à la recherche de sa mère biologique, Myriam Harvey, qui l'avait abandonnée à la naissance. Plutôt que de la confronter, la jeune fille profite de sa fausse identité pour forger une relation d'amitié avec elle. Mais un problème de santé et l'hospitalisation de Chloé vont précipiter le bas-les-masques.

L’avis de Mediafilm

Cinq ans après LES MANÈGES HUMAINS, Martin Laroche revient avec un double portrait féminin qui, ici encore, aborde un enjeu délicat. Cela dit, cette exploration intimiste d'une relation mère-fille impossible met un certain temps à s'installer. Mais le dernier tiers est si fort, au plan émotionnel, qu'il rachète les langueurs du début. Laroche exploite avec parcimonie les beautés hivernales de Tadoussac et son panorama maritime, sa caméra à l'épaule demeurant en permanence dans l'intimité de ses protagonistes. Avec son visage lunaire, sur lequel miroite superbement la lumière, Camille Mongeau campe de manière discrète mais fort touchante une héroïne de peu de mots. Dans une composition plus extériorisée, Isabelle Blais (BORDERLINE) bouleverse en mère gardienne d'un lourd secret. (Texte rédigé en novembre 2017, dans le cadre du Festival Cinémania)

Texte : Olivier Lefébure

Commentaires

26 mai 2018, 12:14:21

Dernière séquence déchirante et anthologique, et ce sans artifices!

1 7 3

J'attribue à ce film la Cote 3

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Incroyable 2, Les Les Incroyable 2
Mediafilm

É.-U. 2018. Film d'animation de Brad Bird. Classement: Général.


Le président d'une multinationale des télécommunications engage Elastigirl pour lutter contre le crime organisé. Pendant que cette dernière se couvre d'honneurs et de gloire médiatique, son mari, M. Incroyable, est confiné au rôle de père au foyer.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!