Divergence
1 7 5
5

Divergence (Divergent)

É.-U. 2014. Science-fiction de Neil Burger avec Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet. Dans un Chicago post-apocalyptique, une adolescente découvre qu'elle n'appartient à aucune des cinq factions qui composent la nouvelle société hyper-réglementée. Récit épisodique aux airs de déjà-vu, adapté du roman de Veronica Roth. Des incohérences. Quelques scènes visuellement impressionnantes. Manque de tension dramatique. Interprétation sans saveur. (sortie en salle: 21 mars 2014)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Genre : Science-fiction
Durée : 140 min.
Réalisation : Neil Burger
Scénario :
Photographie : Alwin H. Kuchler
Musique : Junkie XL
Montage : Richard Francis-Bruce

Dans un Chicago post-apocalyptique, la société se divise en cinq factions bien distinctes: Altruiste, Érudit, Intrépide, Fraternel et Sincère. Beatrice Prior s'apprête à choisir celle qui sera la sienne pour le reste de ses jours. Or, dans son cas, le test biochimique, que chaque candidat passe à l'approche de ses 16 ans afin d'orienter sa décision, s'avère non concluant. Beatrice est divergente, une condition qu'il vaut mieux cacher dans ce nouveau monde hyper-réglementé. Bien que son père soit un leader des Altruistes, majoritaires au gouvernement, Beatrice décide de se séparer à jamais de sa famille pour joindre la faction des Intrépides, dédiée à la protection de la population. Au cours de sa formation exigeante, la jeune fille, qui s'est rebaptisée Tris, s'éprend de son entraîneur Four, avec lequel elle partage de nombreux traits de personnalité. Ainsi, lorsque la chef des Érudits, l'ambitieuse Jeanine Matthews, met à exécution un coup d'État visant à éliminer les Altruistes, avec le concours des soldats Intrépides rendus dociles par ses soins, les deux amoureux mènent la révolte.

L’avis de Mediafilm

Visiblement conçu pour succéder à HUNGER GAMES dans le coeur des adolescentes, DIVERGENT ne saura pourtant que décevoir les fans du roman de Veronica Roth. Une impression de déjà-vu se dégage du récit épisodique et incohérent. Et si Neil Burger (LIMITLESS) trousse quelques scènes impressionnantes, il n'a obtenu de ses interprètes que des performances sans saveur.

Revue de presse

Lutte de classes

Le rythme n'a rien de trépidant. Il atteint son vrai rythme de croisière alors qu'il est presque fini. Comme ça dure 2 heures 20... Évidemment, ceux qui s'imaginent une orgie d'effets spéciaux et de scènes d'action vont rester sur leur faim. Shailene Woodley (...) n'a pas la moitié du charisme et de l'énergie radioactive de Jennifer Lawrence.

La Terre est une polyvalente

DIVERGENCE est loin de souffrir d’opulence visuelle, reconstituant un futur de pacotille portant ici et là les traces du présent, baignant dans une lumière crue et des couleurs blafardes. (...) Et que dire de ce scénario qui aligne sans fin les épreuves d’endurance pour étirer la sauce pendant 140 minutes.

A Pretty Taut Thriller

Buttressed by the solid talents of Kate Winslet (...), Ashley Judd (...), Theo James (...) and just enough special effects to make us believe in a scarred and battered planet, DIVERGENT has the structural strength to create a whole new world where the problems of today are played out in a mangled tomorrow.

Diviser pour mieux régner

(...) le jeu cruellement morne de Woodley (...) magnifie la saccharine coulant des deux premiers actes tant sa Tris (...) se fait fade au grand écran. En fait, personne dans cette distribution (...) ne resplendit ici. Pas même la talentueuse Kate Winslet.

Not an Engaging Standalone Movie

(...) DIVERGENT's vision of new Chicago doesn’t have much to distinguish it from a standard-issue post-apocalyptic pic. (...) the film rarely lingers for too long on urban exterior environments, with interiors sometimes appearing very much like soundstages.

Fait pour les fans

Les fans de l'oeuvre originale lui accorderont une constellation d'étoiles. (...) le film reflète le contenu du roman aimé, les acteurs jouent très juste, la direction artistique et les effets spéciaux sont de qualité. (...) Mais les autres risquent d'aller à l'autre extrême: un récit qui ne tient pas debout, des enjeux pas clairs, un rythme déficient.

Propos de...

"Nous avons eu des bleus et des bosses. (...) Mais quand on fait un film d'action à gros budget, c'est (...) immanquable! (...) J'ai eu l'occasion de grimper sur la grande roue qui est dans le port. (...) Oui, j'ai le vertige, mais l'adrénaline a compensé largement. Et nous étions attachés, nous ne risquions rien."

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!