Prendre le large
1 7 4
4

Prendre le large

Fr. 2017. Drame de Gaël Morel avec Sandrine Bonnaire, Mouna Fettou, Kamal El Amri. Renonçant à ses indemnités de licenciement, une ouvrière d'une usine textile de Lyon accepte plutôt d'être relocalisée dans une filiale du groupe au Maroc. Portrait délicat d'une femme en quête de repères. Description juste du monde ouvrier. Réflexion subtile sur l'immigration. Réalisation discrète. S. Bonnaire émouvante. (sortie en salle: 9 février 2018)

Général Général

Modeste ouvrière dans une usine textile de la région de Lyon, Édith Clerval apprend qu'elle va perdre son emploi pour cause de délocalisation. Renonçant à ses indemnités de licenciement, la femme à l'approche de la cinquantaine accepte d'être reclassée dans une usine du groupe à Tanger, au Maroc. Car rien ne la retient en France: elle vit seule depuis le décès de son conjoint et le départ pour Paris de son fils unique. À Tanger, Édith va cependant découvrir un autre mode de vie et des conditions de travail bien pires qu'en France. Par ailleurs, l'incompréhension des gens face à son choix lui pèse. Heureusement, elle peut compter sur le soutien et l'amitié de sa logeuse, une Marocaine divorcée et indépendante, qui élève seule son fils.

L’avis de Mediafilm

À travers ce portrait délicat d'une femme en quête de repères, Gaël Morel traite avec subtilité du monde ouvrier et de l'immigration, dénonçant au passage les ravages de la mondialisation. Discrète, la réalisation bénéficie d'une belle musique mélancolique, mais surtout de la forte présence de Sandrine Bonnaire, émouvante et à fleur de peau.

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!