Décadence - L'héritage
1 7 5
5

Décadence - L'héritage (Jigsaw)

É.-U. 2017. Drame d'horreur de Michael Spierig, Peter Spierig avec Matt Passmore, Laura Vandervoort, Callum Keith Rennie. Un détective, un médecin légiste et son assistante enquêtent sur des meurtres portant la signature d'un tueur en série mort dix ans auparavant. Huitième épisode inégal d'une série à succès. Humour noir de mauvais goût. Pirouette finale ingénieuse. Réalisation vigoureuse et tendue. Interprétation tantôt grossière, tantôt nuancée. (sortie en salle: 27 octobre 2017)

16 ans + (violence, horreur) 16 ans + (violence, horreur)

Genre : Drame d'horreur
Durée : 91 min.
Réalisation : Michael Spierig
Peter Spierig
Scénario :
Photographie : Ben Nott
Musique : Charlie Clouser
Montage : Kevin Greutert

John Kramer, alias Jigsaw, est mort depuis dix ans. Pourtant, une récente série de meurtres porte sa signature, celle d'un justicier moraliste qui soumet ses victimes à des jeux tordus et sadiques. Le sang prélevé sous les ongles de l'un des nouveaux cadavres est bien le sien. Ce mystère exaspère le détective Halloran et intrigue le médecin légiste Logan Nelson. Ce dernier, en deuil de sa femme et traumatisé par ses missions en Irak, mène avec sa jeune assistante Eleanor une enquête parallèle à celle du policier, auquel il ne fait aucunement confiance. Le temps presse, car selon les notes laissées par le mystérieux tueur, il ne reste que trois survivants parmi les cinq hommes et femmes qu'il a capturés. L'enquête officielle prend un tournant inattendu quand Halloran apprend qu'Eleanor visite fréquemment un site dans le web obscur consacré à l'oeuvre de Jigsaw.

L’avis de Mediafilm

Les coscénaristes de PIRANHA 3D et les coréalisateurs de DAYBREAKERS renouvellent en partie cette franchise, qui n'allait nulle part depuis le calamiteux septième épisode, paru en 2010. D'une part, les frères Spierig ont eu la bonne idée de délaisser la direction photo verdâtre et nauséeuse caractéristique de la série, initiatrice du courant de "torture porn". Leur mise en scène aérée se révèle en effet plus tendue et moins racoleuse dans ses effets gore, pourtant nombreux. D'autre part, le scénario plutôt bien ficelé joue habilement sur les antécédents des personnages et comporte une ingénieuse pirouette finale. À l'inverse, beaucoup de situations sont forcées, l'humour noir cède souvent au mauvais goût et le jeu grossier de Paul Braunstein et de Callum Keith Rennie agace. Contrairement à celui de Laura Vandervoolt, plus vigoureux et nuancé.

Texte : Louis-Paul Rioux

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Incroyable 2, Les Les Incroyable 2
Mediafilm

É.-U. 2018. Film d'animation de Brad Bird. Classement: Général.


Le président d'une multinationale des télécommunications engage Elastigirl pour lutter contre le crime organisé. Pendant que cette dernière se couvre d'honneurs et de gloire médiatique, son mari, M. Incroyable, est confiné au rôle de père au foyer.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!