Passion d'Augustine, La
1 7 4
4

La Passion d'Augustine

Can. 2015. Comédie dramatique de Léa Pool avec Céline Bonnier, Lysandre Ménard, Diane Lavallée. À la fin des années 1960 au Québec, une religieuse qui enseigne la musique met tout en oeuvre pour sauver son école, menacée de fermeture. Portrait délicat d'une communauté religieuse. Rappel nuancé d'une page d'histoire du Québec moderne. Personnages secondaires superficiels. Réalisation soignée mais sage. Jeu convaincant de C. Bonnier. (sortie en salle: 20 mars 2015)

Général Général

Genre : Comédie dramatique
Durée : 103 min.
Production : Lyse Lafontaine
François Tremblay
Réalisation : Léa Pool
Scénario :
Photographie : Daniel Jobin
Musique : François Dompierre
Montage : Michel Arcand
Pays : Canada (Québec)
Distributeur : Les Films Séville
Interprètes : Céline Bonnier
Lysandre Ménard
Diane Lavallée
Valérie Blais
Élizabeth Tremblay-Gagnon
Marie Tifo
Pierrette Robitaille
Marie-France Lambert
Andrée Lachapelle
Anne-Élisabeth Bossé
Maude Guérin
Gilbert Sicotte
Récompenses

À la fin des années 1960 au Québec, une religieuse qui enseigne la musique met tout en oeuvre pour sauver son école, menacée de fermeture. L'arrivée de sa nièce au caractère rebelle ne lui facilite pas la tâche.

L’avis de Mediafilm

À travers ce portrait nuancé d'une communauté religieuse, Léa Pool (MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR) évoque avec intelligence une page d'histoire du Québec moderne. Toutefois, les personnages secondaires s'avèrent superficiels et la réalisation, soignée mais trop sage. Dans le rôle de la combative héroïne, Céline Bonnier offre une interprétation convaincante.

Revue de presse

Un Couvent dans la tourmente

LA PASSION D'AUGUSTINE est un feel good movie rempli de bonnes intentions et de gentillesse, mais appuyé. (...) On saura gré à la cinéaste d’explorer notre histoire dans l’éclatement de sa Révolution tranquille, sur laquelle tant de voiles restent à soulever.

Céline Bonnier au sommet de son art

Si Céline Bonnier - dont les traits, à la fois doux et durs, sont magnifiés par le bonnet blanc et la coiffe noire - s'impose comme la pierre angulaire sur laquelle repose le long métrage, le reste de la distribution laisse pantois d'admiration.

Léa Pool's LA PASSION D'AUGUSTINE Strikes a Chord

The nuns aren't caricatured as stuffy old marms, but rather as complex characters confronted with great change. For strict French teacher Soeur Lise (Diane Lavallée), change is unthinkable.

Révolution tranquille sans fausse note

(...) la justesse du jeu de Céline Bonnier et de Lysandre Ménard transcende la sensibilité contenue. (...) Léa Pool signe ici son œuvre la plus achevée par une facture nette et précise aux décors et aux éclairages justes et naturels.

La Musique grande gagnante

La jeune pianiste (...) crève l'écran. Ses interprétations au piano sont sublimes. (...) la musique sort gagnante de ce film à la frontière de la docufiction. Avec Céline Bonnier qui joue avec justesse le rôle de la mère supérieure, les deux femmes nous offrent les scènes les plus touchantes du film.

A Pleasing Film

THE PASSION OF AUGUSTINE never feels simplistic, or slow, its leisurely yet purposeful progress gracefully folding in numerous performances of classical piano works - as well as gorgeous vocal excerpts for girls’ and women’s choirs, performed by ensembles from original score (...) Dompierre.

Dernier Hiver d’un couvent québécois

Léa Pool reconstitue avec minutie la vie monastique (...) corsetée de cette communauté de femmes si différentes et néanmoins unies. Elle tourne les pages de ce livre d’heures, tantôt joyeuses, tantôt tendues, prenant le temps de décrire par une série de saynètes la gamme des individualités sous le voile.

Classique mais touchant

Même si Chopin est moins remuant que Donna Summer, il souffle une belle énergie dans ce film classique à la belle image et aux seconds rôles touchants, comme cette nonne qui pleure de se voir sans voile en son miroir...

Commentaires

24 septembre 2015, 08:40:04

J'ai bien apprécié ce film. Ce n'est pas le meilleur film de Léa Pool mais il a le mérite de témoigner du destin des femmes, les religieuses prises dans la tourmente de la révolution tranquille. L'interprétation est juste.

1 7 4

J'attribue à ce film la Cote 4

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () God's Own Country God's Own Country
Mediafilm

G.-B. 2017. Drame sentimental de Francis Lee avec Josh O'Connor, Alec Secareanu, Gemma Jones.


La routine d'un jeune homme taciturne et brutal, qui vit et travaille avec son père et sa grand-mère dans leur ferme du Yorkshire, est chamboulée par l'arrivée d'un travailleur roumain saisonnier dont il s'éprend.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!