Horaire cinéma

Zone Membre
Chef-d'oeuvre Remarquable Très bon Bon Moyen Pauvre Minable

Fanny et Alexandre

(Fanny och Alexander)

13 ans +

(v.f.)

Fanny and Alexander

(v.a.)

Fanny et Alexandre

(v.o.stf.)

Fanny and Alexander

(v.o.sta.)

Fanny et Alexandre

(v.o.)

 

Genre: Drame de moeurs

Pays: Suède, France, Allemagne, Allemagne

Année: 1982

Distributeur: Malofilm

Durée: 190 min.

 
Affiche
Pochette
Images des films
Affiche
Affiche
Affiche
Affiche
Bande-annonce

Générique

Réalisation: Ingmar Bergman. Scénario: Ingmar Bergman. Photographie: Sven Nykvist. Montage: Sylvia Ingemarsson. Musique: Daniel Bell.

 

Interprètes

Ewa Froling, Gunn Wallgren, Bertil Guve, Jan Malmsjö, Jarl Kulle, Erland Josephson, Pernilla Allwin, Allan Edwall, Borje Ahlstedt, Lena Olin, Harriet Andersson, Gunnar Björnstrand.

 

Résumé

Fanny et Alexandre sont les enfants d'un directeur de théâtre, Carl Ekdahl, et de sa jeune femme Émilie, une actrice. Lorsque Carl meurt inopinément, Émilie se laisse consoler par l'évêque de la ville, Edvard Vergerus, homme austère dont la femme et les enfants sont morts dans des circonstances mystérieuses. Émilie épouse l'évêque et n'a pas à se féliciter de sa décision, car ses enfants et elle sont vite malheureux dans le froid logis de l'ecclésiastique. Grâce à l'intervention d'un antiquaire juif, ami de la grand-mère, Fanny et Alexandre échappent à l'emprise tyrannique de leur beau-père qui meurt peu après de façon atroce.

 

L’avis de Mediafilm

Ingmar Bergman a annoncé que ce serait là son dernier film. On sent qu'il a voulu donner à l'ensemble l'allure d'un testament, évoquant les thèmes et la manière de ses films les plus connus. Préoccupations religieuses, tentations de la chair, tendances sadiques de certains rigoristes, tout cela se retrouve dans le film avec en prime quelques touches autobiographiques et un hommage ému à la cellule familiale. L'oeuvre, riche tant dans le fond que dans la forme, évoque d'une certaine façon par son cadre d'époque et ses péripéties un roman à la Charles Dickens. Les acteurs sont dirigés de main de maître.

Texte: Robert-Claude Bérubé

 
Bookmark and Share

Commentaires

 

Revue de presse

 

Trois Mondes bien différents
Pierre Billard (Le Point)

Après bien des oeuvres complexes et sulfureuses, Bergman retrouve une grâce mozartienne pour évoquer les magies de l'enfance. Avec, en prime, une photogénie exceptionnelle et des portraits de femmes comme lui seul sait les tracer.

(Texte paru en 1983)


Cries That Reverberate
Arthur Knight (The Hollywood Reporter)

As always, Bergman draws extraordinary performances from his large cast. (...) Sven Kykvist (...) has outdone himself in rendering the richness of the period locales.

(Texte paru en 1983)


Un Bergman inattendu, décidément
François-Régis Barbry (La Vie)

Curieux, ce film est à la fois agaçant par la façon qu'il a de nous piéger entre le réalisme et le fantastique, et attachant par l'humanité de ses personnages et surtout par ces deux enfants dont Bergman nous offre les regards bouleversants.

(Texte paru en 1983)


The Little World
Vincent Canby (The New York Times)

FANNY AND ALEXANDER has the manner of a long, richly detailed tale being related by someone who acknowledges all of the terrors of life without finding in those terrors reason enough to deny life's pleasures.

(Texte paru en 1983)


Un Film de vie
Gilbert Perrin (Fiches du cinéma)

[C']est un film immense, un chef d'oeuvre à la narration superbe, fresque aux personnages minutieusement étudiés et remarquablement interprétés, où alternent la tendresse, la dureté, l'humour et l'angoisse.

(Texte paru en 1983)


Un Cinéma complet
Yves Lever (L'Action)

Rarement voit-on au cinéma une image si bien composée, couleurs et formes si bien orchestrées pour créer tour à tour des peintures d'une somptuosité extrême (chez Héléna) ou d'une stylisation fort dépouillée (au palais épiscopal).

(Texte paru en 1983)


Un Enfant nommé Bergman
Robert Chazal (France-Soir)

Cette fresque familiale, et en grande partie autobiographique, est riche à tous les points de vue: un scénario généreux, rempli d'anecdotes et de surprises, de rires et de larmes; des intérieurs somptueux, des extérieurs harmonieux.

(Texte paru en 1983)


Béats d'admiration
Marcel Jullian (VSD)

(...) avant même le titre du film, tout est dit, installé, images, mots, musique et silence, et, surtout l'indicible. Car c'est, comme on peut s'y attendre, l'essentiel du propos: le non-formulé, le non-montré, le non-expliqué.

(Texte paru en 1983)


Un Testament suédois
François Chalais (Le Figaro Magazine)

Bergman est de retour... Le Bergman dont le génie [nous serre] la gorge, parce que, sage parmi les fous, il connaît ce merveilleux secret: notre véritable passé, c'est notre enfance. Tout le reste n'est que péripétie (...) et illusions perdues.

(Texte paru en 1983)


Une Somme plutôt qu'un testament
Claude Fachard (Le Pélerin)

Toutes ces idées sont brassées dans un somptueux mélange d'images, incarnées par des personnages qui collent à la vie. Magnifiés par le souvenir, les oncles, tantes, parents, cousins et amis dansent la sarabande du destin humain.

(Texte paru en 1983)


Outil de recherche

Bookmark and Share
Nous avons hâte de voir...

Astérix - Le domaine des dieux

Fr. 2014. Film d'animation de Alexandre Astier, Louis Clichy.


Birdman

É.-U. 2014. Comédie de Alejandro Gonzalez Inarritu avec Michael Keaton, Emma Stone, Edward Norton.


(3) Foxcatcher

É.-U. 2013. Drame de Bennett Miller avec Channing Tatum, Steve Carell, Mark Ruffalo.


Un champion olympique de lutte gréco-romaine devient le protégé d'un milliardaire de la Pennsylvanie excentrique et manipulateur.

Gone Girl

É.-U. 2014. Thriller de David Fincher avec Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris.


Good Lie, The

É.-U. 2014. Drame de Philippe Falardeau avec Reese Witherspoon, Corey Stoll, Arnold Oceng.


(4) Henri Henri

Can. 2014. Comédie fantaisiste de Martin Talbot avec Victor Andrés Trelles Turgeon, Sophie Desmarais, Marcel Sabourin.


Interstellar

É.-U. 2014. Science-fiction de Christopher Nolan avec Matthew McConaughey, Anne Hathaway, Jessica Chastain.


Jupiter Ascending

É.-U. 2014. Science-fiction de Andy Wachowski, Lana Wachowski avec Mila Kunis, Channing Tatum, Sean Bean.


(3) Mommy

Can. 2014. Drame psychologique de Xavier Dolan avec Anne Dorval, Antoine Olivier Pilon, Suzanne Clément.


La relation difficile d'une veuve avec son adolescent hyperactif est apaisée par l'irruption dans leur vie d'une voisine un peu mystérieuse.

Wild

É.-U. 2014. Drame biographique de Jean-Marc Vallée avec Reese Witherspoon, Michiel Huisman, Gaby Hoffmann.


Voir la liste complète