Horaire cinéma

Zone Membre
Chef-d'oeuvre Remarquable Très bon Bon Moyen Pauvre Minable

Dictateur, Le

(Dictator, The)

langage vulgaire
16 ans + (langage vulgaire)

(v.f.)

Dictator, The

(v.o.a)

 

Genre: Comédie satirique

Pays: États-Unis

Année: 2012

Distributeur: Paramount

Durée: 83 min.

 
Affiche
Pochette
Site officiel
Images des films
Images des films
Images des films
Images des films
Images des films
Images des films
Images des films
Images des films
Affiche
Affiche
Affiche
Affiche
Bande-annonce

Générique

Réalisation: Larry Charles. Scénario: Sacha Baron Cohen, Alec Berg, David Mandel, Jeff Schaffer. Photographie: Lawrence Sher. Montage: Greg Hayden, Eric Kissack. Musique: Erran Baron Cohen.

 

Interprètes

Sacha Baron Cohen, Anna Faris, Ben Kingsley, Jason Mantzoukas, Bobby Lee, John C. Reilly, Kathryn Hahn, Megan Fox.

 

Résumé

L'amiral général Aladeen règne en despote sur le Wadiya, une république de l'Afrique du Nord-Est. Au grand dam de son oncle, le premier ministre Tamir, qui cherche par tous les moyens à l'éliminer. Le dictateur devant bientôt prononcer un discours à l'assemblée des Nations Unies à New York, l'opportuniste Tamir met en branle son plan: kidnapper Aladeen et le remplacer par un sosie qui, au cours de son allocution, annoncera la tenue d'élections au Wadiya. Mais son complot déraille lorsque le tyran, après avoir été brutalement délesté de sa célèbre barbe par un tortionnaire de la CIA, prend la fuite. Errant dans Manhattan, le dictateur méconnaissable tombe sur l'ex-directeur de son programme nucléaire, dont il avait pourtant ordonné la décapitation. Promettant de le réintégrer, il en fait son allié pour contrer le plan de Tamir. Afin de pouvoir pénétrer dans l'hôtel où loge le faux dictateur, Aladeen se fait embaucher par la propriétaire d'un service de traiteur altermondialiste, qui l'a pris à tort pour un opposant au régime oppressif du Wadiya.

 

L’avis de Mediafilm

L'iconoclaste anglais Sacha Baron Cohen signe avec son habituel complice Larry Charles (BORAT, BRÜNO) cette satire abrasive des tyrans modernes à la Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi et Kim Jong-Il, à qui le film est "affectueusement" dédié. Baron Cohen et ses coscénaristes ne ménagent pas non plus les démocraties occidentales et le capitalisme à l'américaine, qui en prend pour son rhume lors d'un discours final d'une cruelle ironie. Abandonnant la formule de la caméra cachée exploitée dans leurs opus précédents, les auteurs optent cette fois pour une structure narrative plus classique, ce qui ne va pas sans quelques clichés. Par contre, l'humour scatologique extrême exploité par les auteurs obtient des résultats mitigés, si on excepte une hallucinante et hilarante scène d'accouchement en public. Ben Kingsley (HUGO) joue avec sobriété le vilain de service et Anna Faris (SCARY MOVIE 4) réfrène ses ardeurs comiques habituelles dans le rôle de l'attachante activiste aux aisselles poilues. Seul Jason Mantzoukas fait montre de la même folie débridée que Baron Cohen en scientifique déchu à la conscience politique élastique.

Texte: Louis-Paul Rioux

 

Remarques

Consommation de drogues. Humour outrancier. Humour scatologique. Langage cru. Nudité partielle. Propos racistes. Propos sexistes. Situation(s) à caractère sexuel. Tentative(s) de meurtre(s). Violence dans un contexte comique.

Bookmark and Share

Commentaires

 

Revue de presse

 

Dedicated to the Memory of Kim Jong-il
Todd McCarthy (The Hollywood Reporter)

Rebounding from the disappointing BRÜNO, Baron Cohen employs a comic range that ricochets between wicked political barbs and the lowest anatomical farce, to often funny and occasionally hilarious effect.


[Accès à la publication] [Accès à l'article]

Entre satire et scato
Marc Cassivi (La Presse)

Les références pop sont nombreuses, comme les éclats de rire francs, et le film se permet une critique assez acerbe des États-Unis, mais on aurait souhaité un peu plus de satire politique (...) et un peu moins de références scatologiques.


[Accès à la publication] [Accès à l'article]

Consistently Amusing
Tim Grierson (Screen Daily)

Sacha Baron Cohen abandons the hidden-camera stunt comedy of BORAT and BRUNO for a more conventional fish-out-of-water laugher in THE DICTATOR, and the results are consistently amusing, if never quite shocking or hilarious.


[Accès à la publication] [Accès à l'article]

Un Exercice facile
Isabelle Hontebeyrie (Le Journal de Montréal)

LE DICTATEUR est une fiction et s'assume. Malheureusement, si le sujet est d'or, le traitement satirique l'est moins. Alors que j'avais adoré le vitriolique BRUNO, je suis restée un peu sur ma faim avec ce DICTATEUR un peu fade.


[Accès à la publication] [Accès à l'article]

Tortured Comedy
Liam Lacey (The Globe and Mail)

THE DICTATOR spends far too much time on Aladeen’s stream of sexual (...) insults, and while Baron Cohen’s lanky physical slapstick and verbal manglings are funny, the movie begins to feel like one of the later, worn-out PINK PANTHER movies.


[Accès à la publication] [Accès à l'article]

Tyran puéril
Alexandre Duguay (Voir)

(...) entre la dérision corrosive et l’efficace tirade illustrant "les bienfaits" de la dictature, le sous-texte de LE DICTATEUR est trop souvent englouti par la scatologie et la multiplication de blagues douteuses vues mille et une fois.


[Accès à la publication] [Accès à l'article]

Cohen Rules
Matthew Hays (Mirror)

THE DICTATOR has some very funny moments, but it does pale in comparison to Cohen’s previous stunt-documentary work. (...) So, THE DICTATOR isn’t quite as brilliant as its predecessors. But Cohen still rules.


[Accès à la publication] [Accès à l'article]

Outil de recherche

Bookmark and Share
Nous avons hâte de voir...

1987

Can. 2013. Comédie de Ricardo Trogi avec Jean-Carl Boucher, Claudio Colangelo, Sandrine Bisson.


Gone Girl

É.-U. 2014. Thriller de David Fincher avec Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris.


Good Lie, The

É.-U. 2014. Drame de Philippe Falardeau avec Reese Witherspoon, Corey Stoll, Arnold Oceng.


Jupiter Ascending

É.-U. 2014. Science-fiction de Andy Wachowski, Lana Wachowski avec Mila Kunis, Channing Tatum, Sean Bean.


Magie au clair de lune

É.-U. 2014. Comédie sentimentale de Woody Allen avec Emma Stone, Colin Firth, Marcia Gay Harden.


Monde nous appartient, Le

Fr. 2012. Drame de Stephan Streker avec Vincent Rottiers, Ymanol Perset, Olivier Gourmet.


Wild

É.-U. 2014. Drame biographique de Jean-Marc Vallée avec Reese Witherspoon, Michiel Huisman, Gaby Hoffmann.


Voir la liste complète