Horaire cinéma

Zone Membre
Chef-d'oeuvre Remarquable Très bon Bon Moyen Pauvre Minable

Mon oncle Antoine

Général

(v.o.f.)

 

Genre: Drame de moeurs

Pays: Canada (Québec)

Année: 1971

Distributeur: Gendon

Durée: 110 min.

 
Affiche
Pochette
Images des films
Images des films
Affiche
Affiche
Affiche
Affiche

Générique

Réalisation: Claude Jutra. Scénario: Claude Jutra, Clément Perron. Photographie: Michel Brault. Montage: Claire Boyer, Claude Jutra. Musique: Jean Cousineau.

 

Interprètes

Jean Duceppe, Jacques Gagnon, Olivette Thibault, Monique Mercure, Lionel Villeneuve, Hélène Loiselle, Claude Jutra, Lyne Champagne, Mario Dubuc, Lise Brunelle.

 

Résumé

Dans un village minier des Cantons de l'Est, un jeune garçon donne un coup de main au magasin général de son oncle et l'accompagne aussi dans sa fonction de croque-mort.

 

L’avis de Mediafilm

Ce bref résumé ne peut rendre justice à la richesse d'observation du film dans une variété de scènes caractéristiques de la vie dans un village isolé. L'auteur crée dès le départ un climat de tranquille désespérance et s'y maintient avec un sens intelligent du populisme. La beauté des images du paysage hivernal n'est pas recherchée pour elle-même, mais s'adapte avec éloquence au ton de l'ensemble. L'interprétation est à la fois juste et pittoresque.

Texte: Robert-Claude Bérubé

 
Bookmark and Share

Commentaires

 

Revue de presse

 

La Poésie du quotidien
Jean-Pierre Tadros (Le Devoir)

Le cinéma québécois ne nous avait pas habitué à autant de simplicité et de fraîcheur. Et la surprise est d'autant plus grande (...) qu'à travers la lente prise de conscience du jeune Benoît (...), c'est celle de toute une génération de Québécois que l'on retrouve. (Texte paru en 1971)


Jutra's Movie Worth the Long Wait
Dane Lanken (The Gazette)

(...) the real strenght of the movie derives (...) from the sympathetic portraits of its characters. Because they are so plainly Quebecois they are universally appealing. (...) Because they are so well drawn they become (...) characters who will remain (...) for a long time. (Texte paru en 1971)


Le Québec, c'est "Mon oncle Antoine"
Pierre Brousseau (Photo-Journal)

C'est une "oeuvre" (...) toute en demi- teintes (...), extrêmement attachante et authentique. (...) C'est beau, c'est frais (...), c'est juste, esthétique et artistique. (...) C'est surtout le langage, dans ce film, qui est remarquable. (Texte paru en 1971)


Une Tonne d'espoir sur le cinéma québécois
Robert Lévesque (La Patrie)

Ce film réunit toutes les qualités du bon récit, il atteint des sommets dans la beauté des images, il est d'une écriture cinémato- graphique extrêmement souple, propre, originale. (...) jamais (...) n'avons-nous pu voir un film aussi ancré dans ce qui fait la réalité d'ici. (Texte paru en 1971)


Un Monde qui bascule
G. B. (Les Nouvelles Littéraires)

Savoureuse et délicate chronique (...), MON ONCLE ANTOINE est l'une des oeuvres qui nous sont chères car elles révèlent un cinéma qui va à la rencontre de la vie même, grâce à ce mélange parfaitement réussi de documentaire et de fiction. (Texte paru en 1972)


La Vie, l'amour, la mort sont aussi du voyage
Henry Rabine (La Croix)

Les comédiens (...) jouent comme si aucune caméra n'était là pour les surprendre, Canadiens moyens qui vivent leur vie sans hausser le ton, prenant, tel Scapin, pour bonheur tous les malheurs qu'ils n'ont pas. (Texte paru en 1972)


Extraordinary
Russell Baker (The Montreal Star)

MY UNCLE ANTOINE is the most extraordinary movie. (...) Whatever the explanation, the effect is extraordinary. At a time when almost everything seems designed to make man feel insignificant, here is a film that is made on the human scale. (Texte paru en 1972)


Une Date dans le cinéma québécois
Richard Gay (Maintenant)

On passe sous silence ses défauts pour affirmer tout de suite qu'il s'agit là d'une oeuvre importante. (...) Le film de Jutra renvoie le spectateur d'ici à lui-même et à sa société, et cela sans mensonges commerciaux et à travers une histoire qui se tient. (Texte paru en 1972)


End of Innocence
Jay Cocks (Time)

There is an excess of vivid but extraneous vignettes of village life, like the Christmas sleigh ride (...). Yet in spite of its unfixed perspective, MY UNCLE ANTOINE is indelible, the best chronicle of a coming of age since Truffaut's THE 400 BLOWS. (Texte paru en 1972)


C'est bon, c'est nous autres
Benoît L'Herbier (Le Grand Journal Illustré)

MON ONCLE ANTOINE est un excellent film et, même malgré quelques faiblesses dramatiques. (...) Inutile de discuter le talent de Jean Duceppe, sa création de l'oncle Antoine en est une superbe, juste et surtout, fort convaincante. (Texte paru en 1971)


Outil de recherche

Bookmark and Share
Nous avons hâte de voir...

1987

Can. 2013. Comédie de Ricardo Trogi avec Jean-Carl Boucher, Claudio Colangelo, Sandrine Bisson.


Gone Girl

É.-U. 2014. Thriller de David Fincher avec Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris.


Good Lie, The

É.-U. 2014. Drame de Philippe Falardeau avec Reese Witherspoon, Corey Stoll, Arnold Oceng.


Jupiter Ascending

É.-U. 2014. Science-fiction de Andy Wachowski, Lana Wachowski avec Mila Kunis, Channing Tatum, Sean Bean.


Magie au clair de lune

É.-U. 2014. Comédie sentimentale de Woody Allen avec Emma Stone, Colin Firth, Marcia Gay Harden.


Monde nous appartient, Le

Fr. 2012. Drame de Stephan Streker avec Vincent Rottiers, Ymanol Perset, Olivier Gourmet.


Wild

É.-U. 2014. Drame biographique de Jean-Marc Vallée avec Reese Witherspoon, Michiel Huisman, Gaby Hoffmann.


Voir la liste complète