Enfants du paradis, Les
1 7 1
1

Les Enfants du paradis

Fr. 1945. Mélodrame de Marcel Carné avec Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur. À Paris, en 1827, un mime aime follement une jeune femme courtisée par de nombreux hommes. Oeuvre marquante du réalisme poétique français. Scénario complexe, d'une belle puissance dramatique. Dialogue d'une rare qualité, signé Jacques Prévert. Mise en scène somptueuse. Interprétation de grande classe.

Général Général

Genre : Mélodrame
Durée : 183 min.
Réalisation : Marcel Carné
Scénario :
Photographie : Marc Fossard
Roger Hubert
Musique : Maurice Thiriet
Montage : Madeleine Bonin
Henri Rust

En 1840, deux jeunes artistes, Baptiste Debureau et Frédérick Lemaître, font leur début au Théâtre des Funambules et se lient d'amitié. Une femme mystérieuse surnommée Garance intervient dans leur vie. Alors que Baptiste, timide, n'ose lui déclarer son amour, Frédérick, plus déluré, en fait sa maîtresse. Mais Garance, impliquée malgré elle dans les crimes d'un certain Lacenaire, obtient la protection d'un noble et disparaît. Sept ans plus tard, Baptiste, devenu un mime célèbre, a épousé la fille du directeur du théâtre. Le retour de Garance provoque des incidents dramatiques.

L’avis de Mediafilm

Fr. 1945. Mélodrame de Marcel Carné avec Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur. À Paris, en 1827, un mime aime follement une jeune femme courtisée par de nombreux hommes. Oeuvre marquante du réalisme poétique français. Scénario complexe, d'une belle puissance dramatique. Dialogue d'une rare qualité, signé Jacques Prévert. Mise en scène somptueuse. Interprétation de grande classe.

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!