Octobre
1 7 1
1

Octobre (Oktyabr)

U.R.S. 1928. Drame historique de Sergei M. Eisenstein avec Vassili Nikandrov, Vladimir Popov, Boris Livanov. Évocation de la révolution bolchévique d'octobre 1917 en Russie. Oeuvre marquante du cinéma russe. Traitement grandiose. Style dynamique. Art raffiné du montage. Interprétation appropriée.

Général Général

Genre : Drame historique
Durée : 103 min.
Réalisation : Sergei M. Eisenstein
Scénario :
Photographie : Vladimir Nilsen
Vladimir Popov
Édouard Tissé
Musique : Edmund Meisel
Pays : Union Soviétique
Distributeur : Image Entertainment
Interprètes : Vassili Nikandrov
Vladimir Popov
Boris Livanov
Layaschenko
Chibisov
Mikholyev
Podvoisky
Smelsky
Édouard Tissé

U.R.S. 1928. Drame historique de Sergei M. Eisenstein avec Vassili Nikandrov, Vladimir Popov, Boris Livanov. Évocation de la révolution bolchévique d'octobre 1917 en Russie. Oeuvre marquante du cinéma russe. Traitement grandiose. Style dynamique. Art raffiné du montage. Interprétation appropriée.

L’avis de Mediafilm

U.R.S. 1928. Drame historique de Sergei M. Eisenstein avec Vassili Nikandrov, Vladimir Popov, Boris Livanov. Évocation de la révolution bolchévique d'octobre 1917 en Russie. Oeuvre marquante du cinéma russe. Traitement grandiose. Style dynamique. Art raffiné du montage. Interprétation appropriée.

Revue de presse

Grande vocifération silencieuse

Il en résulte qu'OCTOBRE nous apparaît comme un monument à la fois épique et puéril. Et ce n'est pas par le contenu du message qu'il était chargé de transmettre que ce film restera gravé dans la mémoire des cinéphiles. Il y a plus de revendication humaine dans le moindre sketch de Charlie Chaplin, et plus de suspense épique dans le moindre western.

(Texte paru en 1989)

Un poème épique et génial

On reste confondu lorsqu'on songe qu'OCTOBRE a près de quarante ans. Son montage agit sur nous comme une symphonie. Comme tous les poètes, Eisenstein travaille au niveau, non de la phrase mais du mot ; au niveau, non de la séquence, mais de l'image.

(Texte paru en 1966)

Le cheval et le paon

Chef d'oeuvre, film d'un montage tantôt incroyablement "esthète", tantôt super-intellectuel, tantôt explicatif et militant, tantôt purement lyrique, film en tous cas qui n'a cessé de stimuler les cerveaux des philosophes et l'émotion des spectateurs : l'art du cinéma a fait des pas de géants, depuis 1927, depuis le tournage et le montage d'OCTOBRE, des pas de géants vers l'avant, mais aussi vers l'arrière.

(Texte paru en 1989)

Du palais d'hiver à la place Tien An Men

Il n'en reste pas moins qu'OCTOBRE reste un film magnifique, exemple-type de l'art révolutionnaire, à la fois machine dialectique avançant imperturbablement vers son apothéose, et oeuvre d'une grande beauté plastique.

(Texte paru en 1989)

Octobre : Les papes se paient une grande toile

On attendait un ouvrage de propagande, et c'est un grand poème tumultueux et fascinant auquel on reproche son trop grand formalisme, sa désinvolture vis-à-vis de l'histoire officielle, son peu de souci du peuple. Eisenstein, dont les références sont Brecht et Joyce, ne pouvait qu'échapper au canons de l'art officiel.

(Texte paru en 1989)

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Three Billboards Outside Ebbing, Missouri Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
Mediafilm

É.-U. 2017. Comédie dramatique de Martin McDonagh avec Frances McDormand, Sam Rockwell, Woody Harrelson. Classement: 13 ans + (langage vulgaire).


Voyant que la police locale a renoncé à trouver le meurtrier de sa fille, une mère divorcée sème l'émoi dans sa petite communauté en placardant sur trois panneaux publicitaires érigés à l'entrée de la ville des messages dénonçant l'inefficacité des forces de l'ordre.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!