Nosferatu, le vampire
1 7 1
1

Nosferatu, le vampire (Nosferatu, eine Symphonie des Grauens)

All. 1922. Drame fantastique de Friedrich Wilhelm Murnau avec Max Schreck, Alexander Granach, Gustav von Wangengheim. Les exploits maléfiques d'un vampire. Première version cinématographique de la légende de Dracula. Images envoûtantes de style expressionniste. Climat d'horreur souvent saisissant. Composition hallucinante de M. Shreck.

Général Général

Genre : Drame fantastique
Durée : 70 min.
Réalisation : Friedrich Wilhelm Murnau
Scénario :
Photographie : Fritz Arno Wagner

Les exploits maléfiques d'un vampire.

L’avis de Mediafilm

All. 1922. Drame fantastique de Friedrich Wilhelm Murnau avec Max Schreck, Alexander Granach, Gustav von Wangengheim. Les exploits maléfiques d'un vampire. Première version cinématographique de la légende de Dracula. Images envoûtantes de style expressionniste. Climat d'horreur souvent saisissant. Composition hallucinante de M. Shreck.

Revue de presse

Une Symphonie de l'horreur

Avec ses ongles longs et son visage de prédateur, Nosferatu est le désir sexuel sans fards, dans ce qu'il y a de plus animal et d'effrayant pour la société de l'époque.

(Texte paru en 2000)

 

 

 

 

 

 

 

Le pacte avec les ténèbres

Il est difficile de penser que Murnau n'ait pas, en réalisant NOSFERATU, songé à l'Allemagne de son temps. Hutter, le jeune homme, personnifie la jeunesse allemande insatisfaite par la société bourgeoise et qui par romantisme déchaîne les pires catastrophes. La seule manière dont une civilisation peut échapper à la platitude bourgeoise serait donc le pacte avec les ténèbres.

(Texte paru en 1965)

Fantastique social et fantastique intérieur

Pour Murnau, Hutter et Nosferatu sont les deux faces de l'homme et la course du vampire, des Carpates à Viborg, fait apparaître toutes les choses mauvaises et latentes qui se cachent derrière les apparences des choses. Fantastique social si l'on se réfère à cette époque où Murnau, intellectuel allemand, ressentait le malaise historique de son pays vaincu. Fantastique intérieur aussi, Murnau créant un univers poétique et plastique à partir de ses propres angoisses métaphysiques.

(Texte paru en 1970)

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Hikari Hikari
Mediafilm

Jap. 2017. Drame psychologique de Naomi Kawase avec Ayame Misaki, Masatoshi Nagase, Tatsuya Fuji.


En deuil de son père et aux prises avec une mère sénile qui vit à la campagne, une narratrice de films pour personnes aveugles fait la connaissance d'un photographe bourru, qui accepte mal de perdre progressivement la vue.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!