Hiroshima mon amour
1 7 1
1

Hiroshima mon amour

Fr. 1959. Drame psychologique de Alain Resnais avec Emmanuelle Riva, Eiji Okada, Bernard Fresson. Réunis par une liaison amoureuse, une Française et un Japonais évoquent un passé douloureux. Scénario remarquable, signé Marguerite Duras. Esthétique exceptionnelle. Style méditatif. Images soignées. Interprétation de classe.

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Genre : Drame psychologique
Durée : 90 min.
Production : Anatole Dauman
Réalisation : Alain Resnais
Scénario :
Photographie : Michio Takahashi
Sacha Vierny
Musique : Georges Delerue
Giovanni Fusco
Montage : Jasmine Chasney
Henri Colpi
Anne Sarraute
Pays : France
Japon
Distributeur : Christal Films
Interprètes : Emmanuelle Riva
Eiji Okada
Bernard Fresson
Stella Dassas
Pierre Barbaud

Une Française séjourne à Hiroshima où elle tourne un film. Elle y fait la rencontre d'un Japonais et c'est le coup de foudre mutuel. Ils passent ensemble leur première nuit. Ils évoquent alors le passé.

L’avis de Mediafilm

Fr. 1959. Drame psychologique de Alain Resnais avec Emmanuelle Riva, Eiji Okada, Bernard Fresson. Réunis par une liaison amoureuse, une Française et un Japonais évoquent un passé douloureux. Scénario remarquable, signé Marguerite Duras. Esthétique exceptionnelle. Style méditatif. Images soignées. Interprétation de classe.

Revue de presse

Dix Ans d'avance

HIROSHIMA MON AMOUR est un film en avance de dix ans. Il décourage tout critique. Quelle sera son influence sur le cinéma? Est-ce la fin du classicisme cinématographique? Ou, au contraire, par la perfection même de son aspect novateur, condamne-t-il à l'avance toute vélléité de poursuivre cette voie? Autant de questions auxquelles seul le temps pourra répondre.

(Texte paru en 1959)

Un Film qu'il ne faut pas manquer

Ce poème exerce sur les spectateurs une emprise si forte qu'ils asssistent à la projection du film comme à un service religieux, dans le silence le plus recueilli. (...) On hésite à poser sur HIROSHIMA MON AMOUR l'étiquette nouvelle vague ou ancienne vague tant est unique sa réalisation, son contenu, tant a d'importance sa perfection, son appel déchirant à l'amour universel.

(Texte paru en 1960)

Propos de...

"Je n'avais pas pensé que je faisais un film "scandaleux" et je m'étonne que la seule originalité dont nous avons été pleinement conscients, Marguerite Duras et moi, qui est l'amour entre une Française et un Japonais, ait paru naturelle à tout le monde."

(Texte paru en 1959)

L'Univers et la rosée

La mise en scène d'HIROSHIMA est prodigieuse. Alain Resnais est un grand homme, un des premiers cinéastes de ce temps. Sa matière première, il la prend dans la vie et dans la ville: un passage couvert, un musée, une chambre et les corridors d'un hôtel, un café au bord de l'eau, un parc (...). Parfois, il insère une bande d'actualités ancienne ou un bout de film mis en scène par un autre.

(Texte paru en 1959)

Un Vrai Bonheur

L'image éveille l'esprit, l'ouvre à la parole, mais ensuite la parole nourrit l'image, elle en est à la fois la clef et la sève. Si une telle collaboration s'instaurait, elle deviendrait vite nécessaire et le cinéma échapperait à la sottise, à l'infantilisme dans lesquels jusqu'ici, il s'est trop souvent confiné.

(Texte paru en 1959)

La Dialectique de l'amour et de l'oubli

Le véritable sujet de ce film, c'est la dialectique désorientante de l'oubli, tel que Proust l'avait traitée: l'oubli, qui efface tout, est pareil à la mort; il finit par tuer l'amour dont il est le seul ennemi.

(Texte paru en 1959)

L'Imposture

Tant sur le plan individuel que sur le plan professionnel qui dans ce cas importe, il nous faut dénoncer l'ignoble imposture [le fait que la censure québecoise coupait 14 minutes du film] qu'est le fait d'annoncer comme un film ce qui n'est qu'un ersatz de ce film. Dans le cas d'une oeuvre comme HIROSHIMA MON AMOUR, l'imposture écoeure et fait peur.

(Texte paru en 1960)

Une Oeuvre d'une grande puissance évocatrice

HIROSHIMA MON AMOUR est une oeuvre difficile, mais elle est bouleversante, pour qui sait la voir. Et je devrais ajouter, pour qui peut la voir, car le Loew's était archicomble et les gens nous arrêtaient dans la rue pour nous demander si nous ne pouvions pas disposer d'un billet.

(Texte paru en 1960)

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Three Billboards Outside Ebbing, Missouri Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
Mediafilm

É.-U. 2017. Comédie dramatique de Martin McDonagh avec Frances McDormand, Sam Rockwell, Woody Harrelson. Classement: 13 ans + (langage vulgaire).


Voyant que la police locale a renoncé à trouver le meurtrier de sa fille, une mère divorcée sème l'émoi dans sa petite communauté en placardant sur trois panneaux publicitaires érigés à l'entrée de la ville des messages dénonçant l'inefficacité des forces de l'ordre.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!