Cro Man
1 7 5
5

Cro Man (Early man)

G.-B. 2018. Film d'animation de Nick Park. Descendants des inventeurs du soccer, les membres d'une tribu de l'âge de pierre affrontent les prétentieux joueurs de l'équipe de l'âge de bronze dans un match qui scellera leur avenir. Traitement hollywoodien, peu palpitant, d'un thème résolument européen. Abondance de gags empruntés. Animation en pâte à modeler de qualité supérieure. Prestations vocales colorées. (sortie en salle: 16 février 2018)

Général Général

Genre : Film d'animation
Durée : 90 min.
Réalisation : Nick Park
Scénario :
Photographie : Charles Copping
Dave Alex Riddett
Paul Smith
Peter Sorg
Musique : Harry Gregson-Williams
Tom Howe
Montage : Sim Evan-Jones
Pays : Grande-Bretagne
France
Distributeur : Les Films Séville
Interprètes : Avec la voix de :
Eddie Redmayne
Tom Hiddleston
Timothy Spall
Maisie Williams
Richard Ayoade
Mark Williams

Las de chasser le lapin, l'homme des cavernes Dug peine à convaincre le chef de sa tribu de voir plus grand, en s'attaquant par exemple aux mammouths. Survient alors dans la verte contrée une machine géante qui détruit tout sur son passage. Coincé dans le mécanisme de l'engin conduit par le vil Lord Nooth, Dug est emmené malgré lui dans le royaume de cet ambitieux gouverneur, où la population vit à l'âge de bronze et au rythme des parties de soccer. Découvrant que ce sont ses ancêtres de l'âge de pierre qui ont inventé ce populaire sport, Dug lance un défi à Lord Nooth. S'il réussit à vaincre avec les membres de sa tribu l'équipe d'élite de ce dernier, ils pourront continuer à vivre paisiblement dans leur vallée. En cas de défaite, les hommes des cavernes accepteront de finir comme esclaves dans les mines de bronze du cruel envahisseur. Pour entraîner ses peu expérimentés et maladroits confrères, Dug intègre dans sa formation la vendeuse Goona qui, malgré ses indéniables talents athlétiques, ne pouvait jusqu'alors réaliser son rêve de jouer sur le terrain, le soccer étant interdit aux femmes dans le royaume.

L’avis de Mediafilm

Auréolé des succès de "Wallace & Gromit", CHICKEN RUN et SHAUN THE SHEEP, qui ont défini les standards de l'animation en pâte à modeler au sein des célèbres studios Aardman, Nick Park déçoit avec cette fantaisie sportive préhistorique poussive et peu inspirée. Le récit se signale en effet par son abondance de gags empruntés et son traitement très hollywoodien, prévisible et politiquement correct, d'un thème résolument européen. De fait, les allusions aux rivalités entre les équipes anglaises et françaises pour la suprématie du ballon rond - ainsi que la genèse loufoque de cette institution sportive - constituent les seuls éléments véritablement originaux de cette production trop sage et formatée, indigne des magiciens des studios d'animation de Bristol. À tout le moins, ces derniers offrent un travail technique irréprochable, et la réalisation de Park s'avère vivante et rythmée. Les prestations vocales des Eddy Redmayne, Tom Hiddleston et Timothy Spall sont pour leur part colorées et expressives.

Texte : Louis-Paul Rioux

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Panthère Noire Panthère Noire
Mediafilm

É.-U. 2018. Drame fantastique de Ryan Coogler avec Chadwick Boseman, Michael B. Jordan, Lupita Nyong'o. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).


Le nouveau roi d'un pays africain apparemment pauvre, qui extrait secrètement de son sous-sol un minerai aux vertus miraculeuses, revêt l'identité d'un justicier masqué pour déjouer un aventurier blanc qui convoite cette ressource, allié à un redoutable prétendant à son trône.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!