Fil caché, Le
1 7 2
2

Le Fil caché (Phantom Thread)

É.-U. 2017. Drame psychologique de Paul Thomas Anderson avec Daniel Day-Lewis, Vicky Krieps, Lesley Manville. À Londres, dans les années 1950, la muse d'un grand couturier recourt à des moyens draconiens pour amener ce dernier à fortifier son engagement envers elle. Oeuvre de chambre mélancolique sur la création, le contrôle et l'abandon. Ensemble stylisé procurant une impression de rêve éveillé. Musique prégnante. Interprètes exceptionnels. (sortie en salle: 12 janvier 2018)

Général Général

Genre : Drame psychologique
Durée : 131 min.
Réalisation : Paul Thomas Anderson
Scénario :
Photographie : Paul Thomas Anderson
Musique : Jonny Greenwood
Montage : Dylan Tichenor

Londres, années 1950. Le grand couturier Reynolds Woodcock n'est pas un individu facile à vivre. Travailleur boulimique, irritable et guère causant, il dispose de ses conquêtes au gré de ses humeurs et impose dans sa maison un climat solennel, renforcé par sa soeur Cyril, une célibataire qui veille sur lui comme un lynx. Mais Reynolds, spécimen d'un monde de la mode en pleine transformation, a un faible pour la beauté et la reconnaît en Alma, serveuse dans une auberge de la côte où il s'est arrêté. La jeune femme est aussitôt séduite par cet homme d'âge mûr et, rapidement, devient sa muse. Installée à demeure dans la maison de haute couture de Knightsbridge, Alma fait des efforts pour amadouer Cyril, qui la croit de passage, et accommoder son maniéré Pygmalion. Mais sa difficulté croissante à obtenir de ce dernier un véritable engagement la pousse à employer les grands remèdes.

L’avis de Mediafilm

Daniel Day-Lewis clôt en beauté sa carrière avec cette méditation mélancolique sur la création et le contrôle, signée par son réalisateur de THERE WILL BE BLOOD. Pas de cris, que des chuchotements dans ce film de chambre à l'étouffé, stylisé sans être maniéré, qui procure à Vicky Krieps et Leslie Manville des partitions aussi complexes que celle de Day-Lewis.

Revue de presse

Daniel Day-Lewis interprète son ultime rôle dans "Le fil caché"

"Porté par une mise en scène aussi élégante et précise que le sont les toilettes créées par Reynolds, ce huitième film de Paul Thomas Anderson (MAGNOLIA) se prête à maintes interprétations avec son identité polymorphe, qui va du drame sentimental à l’étude de mœurs en passant par le thriller psychologique. L’intrigue, en fait, est à l’image d’Alma, qui laisse entrevoir une complexité quasi sans fin."

Élégant chant du cygne

"On trouve des échos de THE MASTER, un autre grand film de P.T. Anderson, dans ce film intrigant, mais froid. Qui a le dessus dans le rapport de force amoureux: le maître ou sa muse? C'est une question à laquelle Anderson a l'excellente idée de ne pas répondre."

Daniel Day-Lewis Sews Up Another Great Performance in 'Phantom Thread'

"Mr. Day-Lewis composes a symphony of moods: sardonic, melancholy, inspired, impatient. But he is matched by Ms. Krieps, an actress from Luxembourg as canny and unintimidated as Alma herself"

'Phantom Thread' Works Hard at Being a Masterpiece. But Is It?

"There’s no doubt PHANTOM THREAD will be forever lauded as a great fashion movie, but I don’t think it’s even a good one. Its view of how fashion is made feels desiccated and airless, as if beautiful clothes can come into being only under a dome of oppression and anxiety."

Commentaires

06 avril 2018, 23:07:08

On est dans un milieu de péteux bourgeois pas mal, mais grâce aux talents de Paul Thomas Anderson et de Daniel-Day Lewis, PHANTOM THREAD devient une oeuvre qui peut fasciner. La relation entre le rigide couturier et sa muse a quelque chose de complexe et qui redéfinit (ou requestionne) ce qu'est une histoire d'amour. La fin est en ce sens exquise à l'image de la réalisation de Anderson.

1 7 3

J'attribue à ce film la Cote 3

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!