Détestable moi 3
1 7 4
4

Détestable moi 3 (Despicable Me 3)


Aujourd'hui à 16h05 | Super Écran 2

samedi 28 avril à 18h25 | Super Écran 2

mardi 1 mai à 09h00 | Super Écran 1

mardi 1 mai à 13h40 | Super Écran 2


É.-U. 2017. Film d'animation de Pierre Coffin, Kyle Balda. Un ex-vilain sans emploi se laisse convaincre par son frère jumeau, dont il ignorait l'existence, de replonger dans le crime en s'emparant du plus gros diamant au monde. Conte fantaisiste sur les rivalités fraternelles. Clins d'oeil hilarants aux années 1980. Rythme effréné. Techniques d'animation soignée. Performances vocales vivantes et colorées. (sortie en salle: 30 juin 2017)

Général Général

Genre : Film d'animation
Durée : 90 min.
Réalisation : Pierre Coffin
Kyle Balda
Scénario :
Musique : Heitor Pereira
Montage : Claire Dodgson
Pays : États-Unis
Distributeur : Universal
Interprètes : Avec la voix de :
Steve Carell
Trey Parker
Kristen Wiig
Pierre Coffin
Jenny Slate
Miranda Cosgrove
Steve Coogan
Russell Brand
Julie Andrews

Parce qu'il a été incapable de mettre la main au collet de Balthazar Bratt, ex-enfant star des années 1980 reconverti en super-méchant, Gru est renvoyé de l'Agence Anti-Vilains. Las du mode de vie rangé que leur maître assagi mène auprès de sa femme Lucy et de leurs trois filles, les Minions prennent la clé des champs; mais leurs bêtises les mènent bientôt en prison. Pour ajouter à son désarroi, Gru apprend que sa mère lui a toujours caché l'existence d'un frère jumeau, le blond Dru. Brûlant de rencontrer l'ancien super-vilain aux exploits légendaires, ce dernier l'invite dans sa magnifique résidence sur l'île paradisiaque de Freedonia. Encore plus déprimé devant tout ce faste, Gru se laisse convaincre par son hôte de replonger dans le crime. Bien qu'aux antipodes, les deux frères s'unissent pour s'emparer du plus gros diamant au monde, que Bratt avait réussi à subtiliser. Pendant ce temps, Lucy apprivoise son rôle de mère, veillant tout particulièrement sur la petite Agnes, obsédée par la chasse aux licornes.

L’avis de Mediafilm

Grâce à l'apport de Kyle Balda (THE MINIONS), et malgré l'absence de Chris Renaud, Pierre Coffin maintient en bonne santé la franchise DESPICABLE ME. De fait, ce troisième épisode traite des rivalités fraternelles avec la même fantaisie et le même bonheur que la paternité et la vie de couple dans les deux épisodes précédents. Après les codes des films d'horreur, de science-fiction et d'espionnage, les concepteurs détournent tout aussi joyeusement ceux des films de superhéros et de monstres japonais. Costumes moulants, gadgets technos, véhicules polymorphes, combats spectaculaires, armes de destruction massive: rien n'y manque. Toujours aussi relevé sur le plan des techniques d'animation, mené à un train d'enfer, DESPICABLE ME 3 est en outre truffé d'hilarants clins d'oeil aux années 1980, tant esthétiques, cinématographiques que musicaux. Prêtant sa voix aux jumeaux dissemblables, Steve Carell redouble d'enthousiasme, mais Trey Parker ("South Park") ne s'en laisse pas imposer dans le rôle du diabolique Bratt. Par contre, sans Chris Renaud, le charabia des Minions, pris en charge par le seul Coffin, perd la moitié de son charme.

Texte : Manon Dumais

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Hikari Hikari
Mediafilm

Jap. 2017. Drame psychologique de Naomi Kawase avec Ayame Misaki, Masatoshi Nagase, Tatsuya Fuji.


En deuil de son père et aux prises avec une mère sénile qui vit à la campagne, une narratrice de films pour personnes aveugles fait la connaissance d'un photographe bourru, qui accepte mal de perdre progressivement la vue.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!