Problème d'infiltration, Le
1 7 3
3

Le Problème d'infiltration


lundi 30 avril à 08h45 | Super Écran 1

lundi 30 avril à 21h30 | Super Écran 2

vendredi 4 mai à 00h56 | Super Écran 1


Can. 2017. Drame psychologique de Robert Morin avec Christian Bégin, Sandra Dumaresq, Guy Thauvette. Quand un patient insatisfait et violent le poursuit en justice, un médecin spécialisé en chirurgie des grands brûlés sent se fissurer son existence apparemment idyllique. Fascinante réflexion sur le narcissisme pervers, muée en film d'horreur expressionniste. Scénario et mise en scène remarquables, alliant rigueur et audace. C. Bégin glaçant. (sortie en salle: 25 août 2017)

13 ans + 13 ans +

Genre : Drame psychologique
Durée : 97 min.
Production : Luc Vandal
Réalisation : Robert Morin
Scénario :
Photographie : Robert Morin
Musique : Bertrand Chénier
Montage : Robert Morin
Pays : Canada (Québec)
Distributeur : K-Films Amérique
Interprètes : Christian Bégin
Sandra Dumaresq
Guy Thauvette
William Monette

Médecin spécialisé en chirurgie des grands brûlés, Louis Richard mène une existence idyllique auprès de son épouse aimante et de leur fils, un adolescent docile. Mais quand un patient insatisfait et violent le poursuit en justice, le docteur sent sa vie se fissurer, aussi rapidement que le sous-sol de sa luxueuse maison, en proie à un pernicieux problème d'infiltration. Entraînant les siens dans sa descente aux enfers, Louis en vient à leur révéler les plus sombres facettes de sa personnalité.

L’avis de Mediafilm

Ce nouveau cauchemar clinique du réalisateur de PETIT POW! POW! NOËL s'appuie sur un scénario et une mise en scène audacieux et rigoureux. Enrichissant l'esthétique de l'expressionnisme allemand avec les nouvelles possibilités des trucages numériques, Robert Morin nous convie à une oeuvre découpée en six (faux) plans-séquences, où de subtiles variations d'éclairages, de cadres et de focales créent des images et des ambiances faisant aisément basculer le quotidien dans le fantastique. Inspiré à la fois par NOSFERATU et THE SHINING, le film profite en outre de la performance étonnante de Christian Bégin qui, dans un troublant contre-emploi, communique la folie d'un pervers narcissique. Un pervers qui - Morin étant Morin - est à la fois un monstre, un reflet et un ami, et dont la chute nous confronte à nos propres perversions et à notre propre narcissisme.

Texte : Georges Privet

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Hikari Hikari
Mediafilm

Jap. 2017. Drame psychologique de Naomi Kawase avec Ayame Misaki, Masatoshi Nagase, Tatsuya Fuji.


En deuil de son père et aux prises avec une mère sénile qui vit à la campagne, une narratrice de films pour personnes aveugles fait la connaissance d'un photographe bourru, qui accepte mal de perdre progressivement la vue.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!