Faute d'amour
1 7 3
3

Faute d'amour (Nelyubov)

Rus. 2017. Drame de Andrei Zviaguintsev avec Maryana Spivak, Alexei Rozin, Marina Vasilyeva. Sur le point de divorcer, un couple ne tient pas compte des tourments de leur fils de 12 ans, qui disparaît sans laisser de traces. Illustration percutante des impacts de la rancune amoureuse. Vision critique de la société russe contemporaine. Mise en scène d'une grande puissance d'évocation. Trame musicale prenante. Forte présence de M. Spivak. (sortie en salle: 23 février 2018)

13 ans + 13 ans +

Genre : Drame
Durée : 127 min.
Réalisation : Andrei Zviaguintsev
Scénario :
Photographie : Mikhail Krichman
Musique : Evgueni Galperine
Montage : Anna Mass
Pays : Russie
France
Belgique
Belgique
Distributeur : Métropole Films Distribution
Interprètes : Maryana Spivak
Alexei Rozin
Marina Vasilyeva
Matvey Novikov
Récompenses

En instance de divorce, un couple ne tient pas compte des tourments de leur fils de 12 ans, qui disparaît sans laisser de traces. Pendant que l'homme, qui a mis enceinte sa maîtresse, participe aux battues dans la forêt, son épouse ratisse les hôpitaux avec son nouvel amoureux.

L’avis de Mediafilm

Le réalisateur du RETOUR et d'ELENA s'illustre une fois de plus par la puissance d'évocation de sa mise en scène, enrichie ici d'une trame sonore vigoureuse et entêtante. Si dans son précédent film, le grinçant LEVIATHAN, le Russe Zviaghintsev dénonçait la corruption rampante au sein de son gouvernement, il épingle cette fois l'égoïsme et la lâcheté ordinaire de ses compatriotes, obnubilés par le paraître et la quête des plaisirs superficiels. À l'avant-plan de ce portrait social douloureusement critique: une illustration percutante, quoiqu'un peu lourde, des dommages collatéraux de la rancune amoureuse, assortie d'une description précise des méthodes de recherche des enfants disparus. D'une amère lucidité, l'épilogue laisse le spectateur en suspens, avec en tête plus de questions que de réponses. Par sa forte présence et sa grande sensualité, Maryana Spivak domine une distribution impeccable. (Texte rédigé en mai 2017, dans le cadre du festival de Cannes - Sélection officielle - Compétition)

Texte : Louis-Paul Rioux

Commentaires

14 juin 2018, 22:37:30

Une réalisation de qualité qui en devient presque fascinant. L'histoire sert à une critique de la société russe. Au coeur de cette vision austère rigoureuse, il y a deux parents indignes qui n'évolueront pas vraiment sur le plan moral, étant donné qu'on n'est pas dans un film américain. Seul personnage attachant, le petit garçon non-désiré, est seulement là que dans quelques scènes. Bref, on admire la maîtrise du cinéaste, mais est-ce qu'on a vraiment envie de revoir ce film?

1 7 4

J'attribue à ce film la Cote 4

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Incroyable 2, Les Les Incroyable 2
Mediafilm

É.-U. 2018. Film d'animation de Brad Bird. Classement: Général.


Le président d'une multinationale des télécommunications engage Elastigirl pour lutter contre le crime organisé. Pendant que cette dernière se couvre d'honneurs et de gloire médiatique, son mari, M. Incroyable, est confiné au rôle de père au foyer.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!