Forme de l'eau, La
1 7 2
2

La Forme de l'eau (The Shape of Water)

É.-U. 2017. Drame fantastique de Guillermo Del Toro avec Sally Hawkins, Michael Shannon, Richard Jenkins. En 1962, une employée d'entretien muette emmène incognito chez elle une créature amphibienne menacée d'être abattue par les chercheurs du laboratoire gouvernemental où elle travaille. Variation raffinée sur "La Belle et la Bête" et "Orphée". Récit fluide, universel et hors du temps. Ensemble infusé de nostalgie. Distribution impeccable. S. Hawkins épatante. (sortie en salle: 15 décembre 2017)

13 ans + 13 ans +

Genre : Drame fantastique
Durée : 123 min.
Réalisation : Guillermo Del Toro
Scénario :
Photographie : Dan Laustsen
Musique : Alexandre Desplat
Montage : Sidney Wolinsky
Pays : États-Unis
Distributeur : 20th Century Fox
Interprètes : Sally Hawkins
Michael Shannon
Richard Jenkins
Michael Stuhlbarg
Octavia Spencer
Doug Jones
Récompenses

1962. Avec l'aide d'un voisin, une employée d'entretien muette emmène incognito chez elle une créature amphibienne capturée en Amazonie, afin d'empêcher qu'elle soit abattue et disséquée par les chercheurs du laboratoire gouvernemental où elle travaille.

L’avis de Mediafilm

Dans une forme resplendissante après le semi-échec de CRIMSON PEAK, le Mexicain Guillermo Del Toro livre une variation raffinée, d'une exquise sophistication, sur les contes fondateurs que sont "La Belle et la Bête" et "Orphée". Plus proche de Cocteau que de Disney, le cinéaste infuse son film de sa nostalgie du music-hall d'autrefois (qui va jusqu'à incorporer Alys Robi) et du film noir et d'espionnage, dans le contexte de la Guerre froide. Une myriade de références et de citations s'intègre organiquement dans un récit fluide, universel et hors du temps, sur les monstres qui nous entourent, les frontières idéologiques, les manifestations d'intolérance, etc. Le spectacle hautement analogique (en apparence et c'est voulu), libère une imagination qu'on n'avait pas vue aussi judicieusement employée chez Del Toro depuis LE LABYRINTHE DE PAN. Au centre d'une distribution impeccable, l'épatante Sally Hawkins (HAPPY-GO-LUCKY, BLUE JASMINE) a quelque chose d'une sublime cousine de Holly Golightly. (Texte rédigé en septembre 2017, dans le cadre du Festival international du film de Toronto)

Texte : Martin Bilodeau

Commentaires

20 avril 2018, 16:17:41

Il y a quelque chose d'Amélie Poulain dans cette oeuvre originale de Del Toro malgré le thème maintes fois explorés de la Belle et la Bête par sa musique, sa direction cinématographique, son déroulement et sa finale. Sans parler de Sally Hawkins, extraordinaire. Le meilleur film vu depuis longtemps sur le thème de la belle et la bête.

1 7 2

J'attribue à ce film la Cote 2

15 mai 2018, 23:34:45

Par: Yvan Lafontaine, Laval

Au final et après félexrion, puis des avis d'autres cinéphiles comme moi, je révise ma cote de 2 à 3. Hey! C'est la première fois que je procède ainsi mais c'est ça qui est ça. Le thème ayant été maintes fois exploité au cinéma, la présente offre dépoussière, renouvèle au mieux. Sans réinventer la formule. Mon humble avis de cinéphile!

J'attribue à ce film la Cote 3

03 février 2018, 23:33:34

Le déroulement narratif n'échappe pas une certaine naïveté (toutes ces caméras de surveillance dans un endroit top secret, mais la concierge muette entre et sort comme elle veut dans le labo...), mais l'ensemble possède une beauté poétique indéniable. Les personnages sont attachants et l'hommage au vieux cinéma comblera les nostalgiques. Un beau conte sur la différence plus pertinent et sexué que le remake de LA BELLE ET LA BÊTE de Disney.

1 7 3

J'attribue à ce film la Cote 3

29 janvier 2018, 09:04:36

Un film remarquable pour l'interprétation, notamment celle de Sally Hawkins et aussi toutes les atmosphères créées et les allusions. On y crois, notamment à la bête si on met de côté pendant deux heures son esprit rationnel.

1 7 3

J'attribue à ce film la Cote 3

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Incroyable 2, Les Les Incroyable 2
Mediafilm

É.-U. 2018. Film d'animation de Brad Bird. Classement: Général.


Le président d'une multinationale des télécommunications engage Elastigirl pour lutter contre le crime organisé. Pendant que cette dernière se couvre d'honneurs et de gloire médiatique, son mari, M. Incroyable, est confiné au rôle de père au foyer.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!