Star Wars - Les derniers Jedi
1 7 4
4

Star Wars - Les derniers Jedi (Star Wars - The Last Jedi)

É.-U. 2017. Science-fiction de Rian Johnson avec Daisy Ridley, Mark Hamill, Adam Driver. Pendant que la Résistance se prépare à une nouvelle attaque de l'Empire, la jeune rebelle Rey, bien qu'attirée par le sombre Kylo Ren, part quérir l'aide du maître Jedi Luke Skywalker. Variation efficace sur "L'Empire contre-attaque". Scénario surchargé et traînant en longueur. Quelques surprises et une finale mémorable. Réalisation enthousiaste. Intense A. Driver. (sortie en salle: 15 décembre 2017)

Général Général

Genre : Science-fiction
Durée : 152 min.
Réalisation : Rian Johnson
Scénario :
Photographie : Steve Yedlin
Montage : Bob Ducsay

La Résistance se prépare à une nouvelle attaque de l'Empire. Bien qu'attirée par le sombre Kylo Ren, la jeune rebelle Rey part quérir l'aide de Luke Skywalker, jadis un redoutable maître Jedi, aujourd'hui un homme brisé vivant en ermite sur son île isolée.

L’avis de Mediafilm

THE FORCE AWAKENS "remixait" les éléments contenus dans A NEW HOPE. Pour sa part, THE LAST JEDI est de toute évidence un remake déguisé de THE EMPIRE STRIKES BACK. Reste que ce huitième épisode en offre une variation assez efficace, portée par l'enthousiasme d'un véritable fan de la célébrissime saga de George Lucas. En effet, Rian Johnson (BRICK, LOOPER) prend un plaisir évident à revisiter les éléments de base de la série, tout en remettant systématiquement en cause ses principes, le récit tournant ironiquement autour de la nécessité d'enterrer le passé et de ne pas céder à la nostalgie. Malgré un scénario surchargé, qui traîne en longueur, le film ménage quelques véritables surprises et surtout, un dénouement mémorable. L'intense d'Adam Driver défend, tout en nuances, le côté sombre de la Force, et procure ses principaux moments d'émotion à ce chapitre d'une saga plus que jamais tiraillée entre le poids des traditions et la nécessité de se réinventer.

Texte : Georges Privet

Commentaires

20 janvier 2018, 22:40:17

Il m’a fallu 2 visionnements pour me faire une idée plus précise du nouveau STAR WARS, tant il joue avec les codes de la saga, à la limite parfois de la transgression. THE LAST JEDI n’égale pas la magie et l’ingéniosité de A NEW HOPE et THE EMPIRE STRIKES BACK, mais s’avère plus énergique et mieux jouer que les inégaux ATTACK OF THE CLONES et REVENGE OF THE SITH (deux volets satisfaisants cela dit). Comme pour THE FORCE AWAKENS, THE LAST JEDI prend le modèle d’un épisode de la vieille trilogie, mais là où Abrams privilégiait une approche réconfortante, Rian Johnson, lui, prend davantage de risques et pousse un peu plus loin la thématique. Tout en jouant avec les attentes des fans, le réalisateur-scénariste se permet quelques nouveaux trucs sur le plan formel et du contenu. Mise à part certaines péripéties plus fantaisistes (Disney oblige?), le charme opère et en surprendra ou en désarçonnera plus d’un en ce qui concerne les rebondissements d’un scénario souvent axé sur le dilemme. Le mythe de Luke Skywalker prend tout son sens lors de l’étincelant et astucieux dernier acte, et on a même droit à une scène touchante qui sonne étonnamment juste entre le Maître Jedi et sa sœur Leia. Un 7.5 sur 10 assurément. Reste plus qu’à le revoir in english lorsqu’il sortira en blu-ray…ma cote va peut-être augmenter à 8!

1 7 3

J'attribue à ce film la Cote 3

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Hikari Hikari
Mediafilm

Jap. 2017. Drame psychologique de Naomi Kawase avec Ayame Misaki, Masatoshi Nagase, Tatsuya Fuji.


En deuil de son père et aux prises avec une mère sénile qui vit à la campagne, une narratrice de films pour personnes aveugles fait la connaissance d'un photographe bourru, qui accepte mal de perdre progressivement la vue.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!