Jeunesse
1 7 3
3

Jeunesse (Boyhood)

É.-U. 2014. Chronique de Richard Linklater avec Ellar Coltrane, Patricia Arquette, Ethan Hawke. De six à dix-huit ans, l'évolution de la vie d'un garçon du Texas auprès de sa soeur aînée et de leur mère divorcée. Odyssée du quotidien touchante, tournée sur une période de douze ans. Écriture et montage fluides. Approche naturaliste. Interprétation admirable. (sortie en salle: 25 juillet 2014)

Général Général

Genre : Chronique
Durée : 162 min.
Réalisation : Richard Linklater
Scénario :
Photographie : Lee Daniel
Shane F. Kelly
Montage : Sandra Adair
Pays : États-Unis
Distributeur : Métropole Films Distribution
Interprètes : Ellar Coltrane
Patricia Arquette
Ethan Hawke
Lorelei Linklater
Marco Perella
Zoe Graham
Récompenses

De six à dix-huit ans, l'évolution de la vie d'un garçon du Texas auprès de sa soeur aînée et de leur mère divorcée. Les peines, les joies, les déménagements, les changements d'école, le garçon expérimente pour la première fois tout ce qui construit une vie.

L’avis de Mediafilm

Expérience unique de cinéma, tournée sur une période de 12 ans, BOYHOOD assemble les deux obsessions du réalisateur de BEFORE MIDNIGHT (la jeunesse et le temps qui passe) pour composer une touchante odyssée du quotidien. Le film est porté par une mise en scène naturelle et fluide, ainsi que par des interprètes foncièrement attachants.

Revue de presse

On craque pour Boyhood

Comme toujours, [Richard] Linklater a le chic pour créer des moments de cinéma d'un naturel désarmant et des dialogues qui restent longtemps en tête. Et que dire de son acteur fétiche, Ethan Hawke, qui décoche des répliques tout simplement jouissives à chacune de ses apparitions?

La beauté du temps qui passe

BOYHOOD a été tourné sur une période de 12 ans. Résultat: un film touchant et fécond, malgré ses dehors anecdotiques. (...) Un film important, indéniablement.

La vie est simple (et belle)

Alors que le réalisateur nous a habitués à de longs plans-séquences dans sa trilogie [BEFORE SUNRISE, BEFORE SUNSET et BEFORE MIDNIGHT], JEUNESSE est monté de manière plus dynamique, même si le tout demeure d'une fluidité dont devraient s'inspirer les cinéastes (...)

La vie, la vie

Le tour de force de Richard Linklater est d'avoir tiré de cette idée une fiction parfaitement cohérente, d'une rare et prodigieuse fluidité, à la fois profonde, sensible et marquante. (...) BOYHOOD se révèle une expérience cinématogra-phique remarquable bien au-delà de l'originalité et des particularités de sa fabrication.

Commentaires

18 avril 2016, 15:49:12

Un film surévalué! L'idée est intéressante, le montage fluide, Arquette et Hawke sont juste, mais le garçon qui grandit est plate. Arrivé à l'adolescence du protagoniste, BOYHOOD s'essouffle et devient trop banal. Je le coterais (4) pour le tour de force, mais aucunement l'intention de revoir ce film un jour! Mieux vaut se divertir avec 1987 de Ricardo Trogi, où le quotidien d'une année était plus trépidant!

1 7 4

J'attribue à ce film la Cote 4

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () God's Own Country God's Own Country
Mediafilm

G.-B. 2017. Drame sentimental de Francis Lee avec Josh O'Connor, Alec Secareanu, Gemma Jones.


La routine d'un jeune homme taciturne et brutal, qui vit et travaille avec son père et sa grand-mère dans leur ferme du Yorkshire, est chamboulée par l'arrivée d'un travailleur roumain saisonnier dont il s'éprend.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!