Blow-Up
1 7 1
1

Blow-Up

G.-B. 1966. Drame de moeurs de Michelangelo Antonioni avec David Hemmings, Vanessa Redgrave, Sarah Miles. Un photographe s'aperçoit qu'il a enregistré un crime alors qu'il était à l'oeuvre dans un parc. Anecdote prétexte à une étude ambiguë et complexe des problèmes de la vie moderne. Mise en scène d'un art consommé. Jeu de D. Hemmings d'un naturel inquiétant.

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

Genre : Drame de moeurs
Durée : 110 min.
Réalisation : Michelangelo Antonioni
Scénario :
Photographie : Carlo di Palma
Musique : Herbie Hancock
Montage : Frank Clarke
Pays : Grande-Bretagne
Distributeur : Warner Bros.
Interprètes : David Hemmings
Vanessa Redgrave
Sarah Miles
John Castle
Jane Birkin
Gillian Hills
Peter Bowles
Veruschka von Lehndorff
Julian Chagrin
Claude Chagrin
Récompenses

Un photographe s'aperçoit qu'il a enregistré un crime alors qu'il était à l'oeuvre dans un parc.

L’avis de Mediafilm

G.-B. 1966. Drame de moeurs de Michelangelo Antonioni avec David Hemmings, Vanessa Redgrave, Sarah Miles. Un photographe s'aperçoit qu'il a enregistré un crime alors qu'il était à l'oeuvre dans un parc. Anecdote prétexte à une étude ambiguë et complexe des problèmes de la vie moderne. Mise en scène d'un art consommé. Jeu de D. Hemmings d'un naturel inquiétant.

Revue de presse

Antonioni: rien que le sexe...

Les qualités des films d'Antonioni ont toujours dépassé (...) l'éblouissante technique qui les enveloppait. On ne peut cette fois que s'arrêter à la beauté des mouvements et des formes, et désespérer de leur trouver une autre dimension.

(Texte paru en 1967)

La Beauté de Londres

BLOW-UP est une oeuvre d'une richesse et d'une beauté exemplaires. (...) Merveilleusement photographié et mis en scène, ce film est une fête pour les yeux. Le Londres «pop» de Mary Quant (...) et des Stones (...) a été observé et recréé de manière stupéfiante. (Texte paru en 1967)

Les Sentiers de la gloire

(...) décevant et génial, vide et sublime. (...) Une beauté souveraine - décadente peut-être, mais troublante aussi - s'impose. La beauté du temps accepté sans éclipses, car chez Antonioni la lenteur, la longueur vont de pair avec ce vide vibrant de présences mystérieuses.

(Texte paru en 1967)

Éblouissant Métier de cinéaste-peintre

(...) Antonioni sombre dans la banalité, revêtant d'oripeaux prestigieux des idées communes. (...) Il est à craindre que dans cet effort désespéré de dénoncer l'artifice et le vertige des apparences, Antonioni n'ait sombré - lui aussi - dans le piège formel académique.

(Texte paru en 1967)

Les Amoureux dans les branches

Rossellini filme parce que concerné par l'homme. Chez Antonioni, on sent le souci de la fabrication d'un objet qui coïncide avec la mode, pas l'homme. (...) Dans BLOW-UP, tout est limité à des apparences, on n'y éprouve rien.

(Texte paru en 1967)

Commentaires

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Paradis Paradis
Mediafilm

Rus. 2016. Drame de Andrei Konchalovsky avec Julia Vysotskaya, Christian Clauss, Philippe Duquesne. Classement: Général (déconseillé aux jeunes enfants).


En 1942, dans un camp de concentration, les destins entrecroisés d'une aristocrate russe qui s'est jointe à la Résistance, d'un Français qui sympathise avec l'ennemi et d'un officier SS, héritier déchu d'une famille de la noblesse allemande.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!