Tambour, Le
1 7 1
1

Le Tambour (Die Blechtrommel)

All. 1979. Chronique de Volker Schlondorff avec David Bennent, Angela Winkler, Mario Adorf. Dégoûté par le monde des adultes, un gamin allemand traverse sans grandir la période du nazisme, manifestant sa colère par des cris perçants et des battements sur un tambour jouet. Adaptation mordante du roman de Günter Grass. Vision satirique de vingt ans d'histoire allemande. Situations tantôt absurdes, tantôt pathétiques. Mise en scène d'un baroque flamboyant. D. Bennent impressionnant.

13 ans + 13 ans +
Bookmark and Share

Genre : Chronique
Durée : 142 min.
Production : Franz Seitz
Réalisation : Volker Schlondorff
Scénario :
Photographie : Igor Luther
Musique : Maurice Jarre
Montage : Suzanne Baron

Dégoûté par le monde des adultes, un gamin allemand traverse sans grandir la période du nazisme, manifestant sa colère par des cris perçants et des battements sur un tambour jouet.

L’avis de Mediafilm

All. 1979. Chronique de Volker Schlondorff avec David Bennent, Angela Winkler, Mario Adorf. Dégoûté par le monde des adultes, un gamin allemand traverse sans grandir la période du nazisme, manifestant sa colère par des cris perçants et des battements sur un tambour jouet. Adaptation mordante du roman de Günter Grass. Vision satirique de vingt ans d'histoire allemande. Situations tantôt absurdes, tantôt pathétiques. Mise en scène d'un baroque flamboyant. D. Bennent impressionnant.

Revue de presse

Tambour battant

Une mise en scène ample et diverse. (...) Fable, épopée burlesque, ce film d'une grande audace dans son originalité et son réalisme, porte, à travers le héros, un regard accusateur et sévère sur la montée du national-socialisme et sur la médiocrité des adultes. (Texte paru en 1979)

Sous les yeux d'un enfant

Volker Schlöndorff a su faire passer dans les images de son film la dimension épique et le lyrisme du roman de Grass. On le chicanera peut-être sur certains détails de son adaptation, sur certaines ruptures de ton et de rythme. (Texte paru en 1979)

Intellectually Stimulating

Overall, THE TIN DRUM is a work of exceptional quality. It offers a challenging experience, which is relayed with considerable visual impact and which is both emotionally and intellectually stimulating. (Texte paru en 1979)

Fresque baroque

La lourdeur irrésistiblement teutonique de l'ensemble ne doit cependant pas masquer la qualité et le sérieux de la reconstitution historique, ni la très étonnante prestation du jeune David Bennent dans le role d'Oscar Mazerath. (Texte paru en 1979)

Semi-déception

Clair, incisif, vigoureux au départ, LE TAMBOUR plie sous le poids terrible de la matière romanesque de Günter Grass à l'arrivée. (...) Le résultat est inégal, bourré de moments inspirés et de passages à vide. (...) C'est une semi-déception. (Texte paru en 1979)

Fellini dit la même chose, en mieux

C'est une réflexion terriblement amère sur la folie des hommes (...), leur soumission au pouvoir (...) et, finalement, le désastre qui anéantit ensemble coupables et innocents. On regrette (...) l'insistance sur des scènes écoeurantes. (Texte paru en 1979)

Bang the Drum Loudly

Schlöndorff and his (...) cinematographer Igor Luther have absorbed the sense of place and time that's so important in Grass's epic tale. (...) The film's strong points are its high intelligence and craftsmanship but Grass's novel was driven by passion. (Texte paru en 1980)

Chef-d'oeuvre à manier avec prudence

Volker Schlöndorff (...) est parvenu à faire du TAMBOUR un film remarquable, une fable originale sur la folie des hommes, un regard impitoyable sur la barbarie nazie. (...) Parfois déroutant et inquiétant, ce film (...) ne laisse jamais indifférent. (Texte paru en 1979)

Une Farce grinçante, tragique et allégorique

Il manque au TAMBOUR le "souffle" des chef-d'oeuvre. Ce n'en est pas moins une oeuvre hors série, originale par son thème, intelligemment élaborée dans sa forme. (...) L'interprétation est dominée par un acteur étonnant: le petit David Bennent. (Texte paru en 1979)

Une Oeuvre importante et originale

On ne peut s'empêcher d'émettre de sérieuses réserves sur l'emploi d'un enfant (...) dans des scènes parfois obscènes. (...) Mais c'est (...) un film très important dans la mesure où (...) il est le signe d'une mauvaise conscience. (Texte paru en 1992)

Commentaires

L'info-lettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

Le film de la semaine
Cote Mediafilm () Green Prince, The Green Prince, The
Mediafilm

All. 2013. Documentaire de Nadav Schirman.


Échelonné sur plusieurs années, portrait de la relation complexe entre un jeune informateur palestinien, fils d'un des fondateurs du Hamas, et l'agent secret israélien qui l'a convaincu de trahir les siens.

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!