Mediafilm - Cinecole

Bidonville - Architectures de la ville future

La mise en scène

Définition: ensemble des moyens techniques mis en oeuvre par un réalisateur et son équipe de tournage pour donner vie à un scénario sur un écran de cinéma (choix des mouvements de caméra, angles de prises de vue et éclairages, conception des décors, des costumes, prise de son, direction d'acteurs, etc.).

 

L’avis des gens du métier

"Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière." (Jean Cocteau)

L’avis des gens du métier

"Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière." (Jean Cocteau)

"Le garçon regarde la fille, la fille regarde le chat... et la caméra essaie de saisir ces deux connexions. C'est ça, le boulot de metteur en scène." (Emir Kusturica)

"Je ne crois pas que la technologie offrira de nouvelles possibilités; elle nous permettra seulement d'obtenir plus facilement - et mieux - les images que nous avons en tête.» (Steven Spielberg)

"Quand on me dit que certains metteurs en scène montrent aux acteurs ce qu'ils doivent faire, je ne comprends pas. Ce qui est intéressant, si vous avez une idée précise, c'est de les amener à le trouver par eux-mêmes." (Claude Chabrol)

L’extrait choisi

Dans le documentaire comme dans la fiction, le cinéaste fait des choix esthétiques et de mise en scène. 

L’extrait choisi

Dans le documentaire comme dans la fiction, le cinéaste fait des choix esthétiques et de mise en scène. Ainsi, il peut décider de filmer un intervenant soit sur le terrain, en action, caméra à l’épaule, soit chez lui, assis, en réaction, sur le mode du témoignage ou de la confidence. Le choix de mise en scène n’est pas fait au hasard, mais selon une logique et des critères définis par le cinéaste.

 

 

Le scénario

Définition: manuscrit à l'origine de la production d'un film, comportant le récit, les dialogues et le découpage séquence par séquence, avec les indications de mise en scène et de prises de vues. Un scénario est soit original, c'est-à-dire directement écrit pour le cinéma, soit adapté d'une oeuvre préexistante, par exemple, un roman, une pièce de théâtre, une bande dessinée, un documentaire, une série télévisée ou même un autre film.

L’avis des gens du métier

"Si ça peut être écrit ou pensé, ça peut être filmé". (Stanley Kubrick)

L’avis des gens du métier

"Si ça peut être écrit ou pensé, ça peut être filmé". (Stanley Kubrick)

"Lorsqu'on raconte une histoire au cinéma, on ne devrait recourir au dialogue que lorsqu'il est impossible de faire autrement." (Alfred Hitchcock)

"Plus réussi sera le méchant, plus réussi sera le film." (Alfred Hitchcock).

"Le cinéma, c'est un stylo, du papier et des heures à observer le monde et les gens." (Jacques Tati).

"Pour moi, si le thème premier du film n'est pas l'amour, un échange de tendresse, ça ne vaut pas la peine de le faire." (Jean-Claude Lauzon)

L’extrait choisi

Le scénario ne sert pas ici, comme dans un film de fiction, à raconter une intrigue, une histoire quelquefois inventée, mais à organiser les idées et les informations que le réalisateur veut transmettre. 

L’extrait choisi

Le scénario ne sert pas ici, comme dans un film de fiction, à raconter une intrigue, une histoire quelquefois inventée, mais à organiser les idées et les informations que le réalisateur veut transmettre. Du scénario découleront les scènes à tourner.
Les répliques échangées par les acteurs (dans un film de fiction ) sont ici remplacées par les commentaires, écrits ou connus à l’avance, des intervenants.

L'interprétation

Définition: manière dont un comédien incarne devant la caméra le personnage créé par le scénariste.

 

L’avis des gens du métier

"Jouer une vamp est ce qu'il y a de moins passionnant pour une actrice. Un ordinateur suffit à générer l'image d'une femme séduisante." (Meryl Streep)

L’avis des gens du métier

"Jouer une vamp est ce qu'il y a de moins passionnant pour une actrice. Un ordinateur suffit à générer l'image d'une femme séduisante." (Meryl Streep)

"Je suis de ceux qui jouent les rois. Il le faut, à cause de ma personnalité." (Orson Welles)

"Ce que je veux obtenir, c'est de pénétrer jusqu'aux pensées profondes de mes acteurs, à travers leurs expressions les plus subtiles. (Carl. T. Dreyer)

"Il y a un fossé absolument infranchissable entre un acteur, même essayant de s'oublier, essayant de ne pas se contrôler, et une personne, vierge de cinéma, vierge de théâtre, considérée comme une matière brute qui ne sait même pas ce qu'elle est et qui vous livre ce qu'elle ne voulait livrer à personne." (Robert Bresson)

"Je crois que dans notre métier, on cherche à dire la vérité. On raconte une histoire à travers un personnage, mais on cherche toujours le geste juste, le sentiment vrai." (Juliette Binoche)

L’extrait choisi

Le réalisateur Jean-Nicolas Orhon donne la parole à diverses personnes qui, par leur métier, leurs études ou leur expérience, savent ce qu’est un bidonville. 

L’extrait choisi

Le réalisateur Jean-Nicolas Orhon donne la parole à diverses personnes qui, par leur métier, leurs études ou leur expérience, savent ce qu’est un bidonville. On peut distinguer deux types d’intervenants: le spécialiste et le témoin.
Le spécialiste (le plus souvent assis) donne son opinion sur le sujet, délivre de l’information factuelle dans un discours posé, réfléchi.
Le témoin (souvent sur le terrain) parle de son vécu, de sa vie – heureuse ou malheureuse – et apporte de l’émotion à la scène.

 

L’intention du cinéaste

Jean-Nicolas Orhon :

«La fin du film porte sur la fierté des occupants des bidonvilles. Ce fut ma découverte.» (Le Huffington Post, 5 août 2014)

 

L’intention du cinéaste

Jean-Nicolas Orhon :

«La fin du film porte sur la fierté des occupants des bidonvilles. Ce fut ma découverte. Les bidonvilles ne sont pas que des endroits aux couleurs très foncées ou campés dans la boue. Par exemple, le soir à Mumbai, les gens des bidonvilles éclairent leur environnement de lanternes colorées et c'est très beau. Je n'ai pas voulu idéaliser les bidonvilles, mais je voulais avoir une belle facture visuelle, en lien avec l'architecture que j'ai découverte.» (La Presse, 18 août 2014)

La fiche de Mediafilm

Bidonville - Architectures de la ville future

(v.o.f.)
Slums - Cities of Tomorrow
(v.o.sta.)

Genre : Documentaire

Pays : Canada

Année : 2013

Distributeur : Les Films du 3 mars

Durée : 83 min.


Générique

Réalisation : Jean-Nicolas Orhon. scénario : Jean-Nicolas Orhon. Photographie : Vincent Chimisso, Jean-Nicolas Orhon. Montage : Hubert Hayaud. Musique : Simon Bellefleur.



Résumé

De nos jours, sur la planète, plus d'une personne sur six vit dans un bidonville, squat ou autre habitat de fortune. Et cette tendance ne fait que s'accentuer avec les années. Des États-Unis à la France en passant par l'Inde, le Maroc et le Québec, Jean-Nicolas Orhon visite cinq bidonvilles et donne la parole à ceux qui y habitent. Divers spécialistes interviennent également et soulèvent la question à savoir si le bidonville n'est pas autant une solution qu'un problème.

L'avis de Mediafilm

Réalisé sur quatre continents, le documentaire de Jean-Nicolas Orhon brosse un portrait accablant du logement précaire à travers le monde, tout en dénonçant l'incapacité des gouvernements à apporter des solutions à ce problème. Au-delà du constat, BIDONVILLE se veut une réflexion autant sociologique que philosophique sur l'origine, le fonctionnement et l'utilité de ces quartiers pauvres. Alternant de façon fluide prises de vues sur le terrain et interventions éclairantes de spécialistes, le film bénéficie d'une photographie soignée, qui ne cherche ni à enjoliver ni à dramatiser les images, et des témoignages inspirants, empreints de dignité, des hommes et femmes qui vivent dans ces bidonvilles.

Le dossier de presse

Télécharger le fichier

Le formulaire d'exercices pour les élèves

Prénom Nom
Enseignant(e) École
Niveau Courriel
Mon avis

J'ai aimé (cocher la case appropriée)

La manière dont l'histoire m'est racontée...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La photographie...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La musique...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

L'histoire...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

Sur le classement de la Régie du cinéma

À ton avis, le classement émis par la Régie du cinéma est-il approprié? Explique ta réponse.

Décris l'instant qui t'a le plus marqué et ce que celui-ci t'a fait ressentir.

Selon toi, y a-t-il des scènes ou des images qui peuvent être dérangeantes ou troublantes pour de jeunes enfants (par exemple : de moins de 8 ans)? Si oui, lesquelles et pourquoi?

Ma connaissance du sujet

Si, avant d’avoir vu le film, on t’avait posé la question: «Qu’est-ce qu’un bidonville?», qu’aurais-tu répondu?

Après avoir vu le film, à la même question, que répondrais-tu?

Ma compréhension du film

Le réalisateur visite cinq bidonvilles. Dans quels pays se situent-ils et selon quels critères les a-t-il choisis?

Quels sont les documents d’archives que le cinéaste a intégrés dans son film?

Le réalisateur donne la parole à plusieurs personnes. À qui donne-t-il la parole et pourquoi?

Mon avis

J'ai aimé (cocher la case appropriée)

L'histoire...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La manière dont l'histoire m'est racontée...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La photographie...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La musique...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

Sur le classement de la Régie du cinéma

À ton avis, le classement émis par la Régie du cinéma est-il approprié? Explique ta réponse.

Selon toi, y a-t-il des scènes ou des images qui peuvent être dérangeantes ou troublantes pour de jeunes enfants (par exemple : de moins de 8 ans)? Si oui, lesquelles et pourquoi?

Décris l'instant qui t'a le plus marqué et ce que celui-ci t'a fait ressentir.

Ma connaissance du sujet

Si, avant d’avoir vu le film, on t’avait posé la question: «Qu’est-ce qu’un bidonville?», qu’aurais-tu répondu?

Après avoir vu le film, à la même question, que répondrais-tu?

Ma compréhension du film

Le réalisateur visite cinq bidonvilles. Dans quels pays se situent-ils et selon quels critères les a-t-il choisis?

Quels sont les documents d’archives que le cinéaste a intégrés dans son film?

Le réalisateur donne la parole à plusieurs personnes. À qui donne-t-il la parole et pourquoi?

Retranscrire ci-dessous le code inscrit dans l'image de droite *
Terminé

Lorsque vous cliquez sur Terminé, un courriel vous est envoyé. Vous y trouverez un fichier pdf ainsi qu’un lien vous permettant de revenir à cette page et de continuer à répondre aux questions.

La bande-annonce
À propos de CinÉcole

Depuis 2009, Mediafilm pilote CinÉcole, un programme entièrement gratuit dédié au développement de la cinéphilie et du sens critique chez les jeunes. Notre mission: former les cinéphiles de demain en projetant aux élèves du secondaire des films québécois de qualité et en facilitant un suivi en classe au moyen de cahiers pédagogiques en ligne.

 

Information et inscription:

Olivier Lefébure

Tél.: (514) 524 - 8223 (poste 208)

Courriel: olefebure@mediafilm.ca

 

Téléchargez le dépliant 2017-2018

 

Déroulement de l'activité
Mediafilm - Les sorties

Les sorties au cinéma

MEDIAFILM.ca coordonne l’activité de la façon suivante

Préparation en amont

  • Choix du film et réservation de la salle
  • Appel aux écoles secondaires et inscriptions
  • Préparation et mise en ligne des outils pédagogiques dans le site cinecole.ca
  • Organisation logistique de l’activité auprès de la salle et du distributeur

Le jour de l’activité

  • Accueil des élèves
  • Présentation du site cinecole.ca
  • Présentation du film
  • Projection du film
  • Après la projection, animation d’un échange questions-réponses (20-30 minutes)
  • Important: l’activité requiert, de la part de l’institution, la présence de quelques enseignant-e-s pour encadrer les élèves.

 

 

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!