Mediafilm - Cinecole

Le démantèlement

La mise en scène

Définition: ensemble des moyens techniques mis en oeuvre par un réalisateur et son équipe de tournage pour donner vie à un scénario sur un écran de cinéma (choix des mouvements de caméra, angles de prises de vue et éclairages, conception des décors, des costumes, prise de son, direction d'acteurs, etc.).

 

L’avis des gens du métier

"Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière." (Jean Cocteau)

L’avis des gens du métier

"Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière." (Jean Cocteau)

"Le garçon regarde la fille, la fille regarde le chat... et la caméra essaie de saisir ces deux connexions. C'est ça, le boulot de metteur en scène." (Emir Kusturica)

"Je ne crois pas que la technologie offrira de nouvelles possibilités; elle nous permettra seulement d'obtenir plus facilement - et mieux - les images que nous avons en tête.» (Steven Spielberg)

"Quand on me dit que certains metteurs en scène montrent aux acteurs ce qu'ils doivent faire, je ne comprends pas. Ce qui est intéressant, si vous avez une idée précise, c'est de les amener à le trouver par eux-mêmes." (Claude Chabrol)

L’extrait choisi

Dans cette séquence, Sébastien Pilote illustre en deux temps tout le drame de l’agriculteur qui démantèle sa ferme. Dans le premier extrait, le fermier, filmé de face et en plan rapproché, feint la bonne humeur. Dans le deuxième extrait, filmé de dos et en plan général, il s’éloigne seul et éclate en sanglots. La juxtaposition des deux scènes rend plus poignante la souffrance de l’homme, filmée de façon pudique.

 

 

 

Le scénario

Définition: manuscrit à l'origine de la production d'un film, comportant le récit, les dialogues et le découpage séquence par séquence, avec les indications de mise en scène et de prises de vues. Un scénario est soit original, c'est-à-dire directement écrit pour le cinéma, soit adapté d'une oeuvre préexistante, par exemple, un roman, une pièce de théâtre, une bande dessinée, un documentaire, une série télévisée ou même un autre film.

L’avis des gens du métier

"Si ça peut être écrit ou pensé, ça peut être filmé". (Stanley Kubrick)

L’avis des gens du métier

"Si ça peut être écrit ou pensé, ça peut être filmé". (Stanley Kubrick)

"Lorsqu'on raconte une histoire au cinéma, on ne devrait recourir au dialogue que lorsqu'il est impossible de faire autrement." (Alfred Hitchcock)

"Plus réussi sera le méchant, plus réussi sera le film." (Alfred Hitchcock).

"Le cinéma, c'est un stylo, du papier et des heures à observer le monde et les gens." (Jacques Tati).

"Pour moi, si le thème premier du film n'est pas l'amour, un échange de tendresse, ça ne vaut pas la peine de le faire." (Jean-Claude Lauzon)

L’extrait choisi

Dans cet extrait, l'enjeu central du film est clairement exposé: pour aider financièrement sa fille aînée (Lucie Laurier), Gaby (Gabriel Arcand) accepte de mettre en jeu sa ferme et donc son mode d'existence. À la fin de la scène, le regard de Gaby semble répondre à celui de ses agneaux, symbole du sacrifice à venir.

L'interprétation

Définition: manière dont un comédien incarne devant la caméra le personnage créé par le scénariste.

 

L’avis des gens du métier

"Jouer une vamp est ce qu'il y a de moins passionnant pour une actrice. Un ordinateur suffit à générer l'image d'une femme séduisante." (Meryl Streep)

L’avis des gens du métier

"Jouer une vamp est ce qu'il y a de moins passionnant pour une actrice. Un ordinateur suffit à générer l'image d'une femme séduisante." (Meryl Streep)

"Je suis de ceux qui jouent les rois. Il le faut, à cause de ma personnalité." (Orson Welles)

"Ce que je veux obtenir, c'est de pénétrer jusqu'aux pensées profondes de mes acteurs, à travers leurs expressions les plus subtiles. (Carl. T. Dreyer)

"Il y a un fossé absolument infranchissable entre un acteur, même essayant de s'oublier, essayant de ne pas se contrôler, et une personne, vierge de cinéma, vierge de théâtre, considérée comme une matière brute qui ne sait même pas ce qu'elle est et qui vous livre ce qu'elle ne voulait livrer à personne." (Robert Bresson)

"Je crois que dans notre métier, on cherche à dire la vérité. On raconte une histoire à travers un personnage, mais on cherche toujours le geste juste, le sentiment vrai." (Juliette Binoche)

L’extrait choisi

Dans cette scène, Gabriel Arcand montre toute l’étendue de son registre dramatique. En quelques secondes, il passe du badinage (l’allusion au compresseur) à la tristesse, sans effort apparent et avec la même vérité. Très peu de mots, très peu de gestes et pourtant tout le drame de Gaby est là, sous nos yeux. On est en présence d’une performance d’acteur aussi économe qu’intelligente, où l’émotion passe par le non-dit.

L’extrait choisi

Dans cette scène, Gabriel Arcand montre toute l’étendue de son registre dramatique. En quelques secondes, il passe du badinage (l’allusion au compresseur) à la tristesse, sans effort apparent et avec la même vérité. Très peu de mots, très peu de gestes et pourtant tout le drame de Gaby est là, sous nos yeux. On est en présence d’une performance d’acteur aussi économe qu’intelligente, où l’émotion passe par le non-dit.

L’intention du cinéaste

Sébastien Pilote :

«Mon patrimoine c’est le cinéma direct. Vous dites «vérité»... Ce sont les films de Michel Brault, de Pierre Perrault. Je dis souvent, à la blague, que pour moi le plus beau film de fiction c’est Pour la suite du monde, que si je fais de la fiction, c’est pour qu’un jour on me laisse faire des documentaires tranquille. Du cinéma documentaire, pas de la télévision. Le premier est devenu impossible à financer au Canada...»

 

L’intention du cinéaste

Sébastien Pilote :

«Mon patrimoine c’est le cinéma direct. Vous dites «vérité»... Ce sont les films de Michel Brault, de Pierre Perrault. Je dis souvent, à la blague, que pour moi le plus beau film de fiction c’est Pour la suite du monde, que si je fais de la fiction, c’est pour qu’un jour on me laisse faire des documentaires tranquille. Du cinéma documentaire, pas de la télévision. Le premier est devenu impossible à financer au Canada... Je suis parti avec l’idée qu’un film avec un personnage sur une pente descendante (c’est Truffaut qui disait ça, il me semble) ne pouvait pas fonctionner et intéresser les gens, et je voulais trouver un moyen de prouver le contraire. C’était un défi, une contrainte. Comment pouvons-nous monter en descendant? Cette montée dramatique et émotionnelle, qui est bâtie sur des «presque rien», vient de mon désir d’être généreux avec le spectateur, mais aussi parce que je suis très intéressé par le cinéma mélodramatique. Alors je suis parti avec les personnages du père Goriot et du Roi Lear. Pour les amener au pays des cowboys. Au regard du film précédent Le vendeur, Le démantèlement c’est un autre coup, disons, sur le même clou.»

La fiche de Mediafilm

Démantèlement, Le

(v.o.f.)
Démantèlement, Le
(v.o.sta.) Auction, The

Genre : Drame

Pays : Canada (Québec)

Année : 2013

Distributeur : Les Films Séville

Durée : 111 min.


Générique

Réalisation : Sébastien Pilote. scénario : Sébastien Pilote. Photographie : Michel La Veaux. Montage : Stéphane Lafleur. Musique : Serge Nakauchi Pelletier.


Interprètes

Gabriel Arcand, Gilles Renaud, Lucie Laurier, Sophie Desmarais, Johanne-Marie Tremblay, Dominique Leduc, Joseph Bellerose, Gabriel Tremblay, Pierre-Luc Brillant, Normand Carrière.


Résumé

Éleveur d'agneaux dans une ferme du Saguenay, Gaby voue un amour incommensurable à ses deux filles, qu'il ne voit presque jamais. Un jour, l'aînée Marie lui annonce qu'elle quitte son mari et qu'elle a besoin de deux cent mille dollars pour maintenir son niveau de vie et celui de ses enfants. Incapable d'obtenir un prêt de la banque, Gaby, lié par sa promesse faite à sa fille, décide de démanteler sa ferme et de tout vendre, y compris la maison ancestrale, pour aller vivre dans un modeste appartement en ville. Son ami et comptable Louis tente de l'en empêcher, voyant là un trop grand sacrifice pour un homme aimé et estimé dans la région, mais qui a toujours plié devant les demandes de Marie, réputée opportuniste. L'ex-épouse du fermier abonde dans ce sens, sa cadette Frédérique aussi. Mais rien n'y fait. Résolu, résigné, Gaby voit dans son geste une sorte de libération.

L'avis de Mediafilm

Dans la veine de l'admirable LE VENDEUR, Sébastien Pilote trace un autre portrait très juste d'un père aimant appelé à remettre en question le travail qui l'a toujours défini. Librement inspiré du "Père Goriot" de Balzac et du "King Lear" de Shakespeare, le récit économe, nuancé, ouvert aux interprétations, exprime avec une rare empathie la vie difficile des agriculteurs d'aujourd'hui. Épousant le rythme du travail de la terre, le film déroule de magnifiques paysages ruraux baignés d'une douce lumière dorée, en violent contraste avec les étendues blanches à perte de vue du VENDEUR. La mise en scène précise, au style quasi documentaire, évoque par ailleurs celle du MARÉCAGES de Guy Edoin, sur un sujet voisin. Optant pour la sobriété dans sa composition d'un fermier taiseux mais sensible, Gabriel Arcand (POST MORTEM) atteint des sommets d'émotion dans une scène poignante avec sa fille cadette, incarnée avec une égale subtilité par Sophie Desmarais (SARAH PRÉFÈRE LA COURSE). En fidèle ami du protagoniste, Gilles Renaud vient apporter une note d'humour bienvenue à cette prenante élégie pastorale.

Le dossier de presse

Télécharger le fichier

Le formulaire d'exercices pour les élèves

Prénom Nom
Enseignant(e) École
Niveau Courriel
Mon avis

J'ai aimé (cocher la case appropriée)

L'histoire...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

Le jeu des acteurs...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La mise en scène...

Beaucoup
Assez
Un peu

Pas du tout

La photographie...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La musique...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

Qu'avez-vous le plus aimé?

Qu'avez-vous le moins aimé?

Un père héroïque

Une histoire

Présentez brièvement le personnage de Gaby (traits physiques et psychologiques; situation familiale et socioéconomique).

Qu’est-ce qui compte le plus aux yeux de Gaby, selon ses propres dires?

Présentez Marie et Frédérique.

Est-ce que Frédérique a la même relation à son père que Marie?

Qu’est-ce qui se ressemble et qu’est-ce qui est différent?

La décision de Gaby de tout vendre, pour aider Marie à garder sa maison, vous semble-t-elle cohérente avec le personnage?

Qui sont les personnages qui tentent de dissuader Gaby de vendre sa ferme?

Pourquoi veulent-ils l’en dissuader?

Pourquoi ne réussissent-ils pas à lui faire changer d’idée?

Que veulent les frères de Gaby?

Comment Gaby réagit-il à leur visite?

Un genre

Sébastien Pilote a déclaré: «Je vois mon film un peu comme un western américain classique avec un cowboy solitaire qui lutte à contrecourant de tout le monde et qui se sacrifie.» Êtes-vous d’accord avec cette description de Gaby par le réalisateur? Donnez des exemples qui appuient votre point de vue.

Relevez des éléments dans la facture du film (photographie, plans et séquences, musique) qui soutiennent cette référence au genre western?

Une structure classique

L'exposition

L’exposition est la partie initiale d’une œuvre où sont présentés les personnages et le contexte de l’histoire. Comment les premières scènes du film (jusqu’au titre de la première partie) présentent-elles le personnage de Gaby?

Quels sont les autres personnages qui apparaissent durant ces premières scènes?

Quels sont ceux qui sont aussi présentés in abstentia (en leur absence)?

Montrez comment cette exposition donne la situation initiale et présente ce qui sera l’enjeu du film?

Les deux parties

Le film est divisé en deux parties à peu près égales, titrées des noms de «Marie» puis de «Frédérique» qui apparaissent sur fond de nuages rouges, au son de notes de guitare. Pourquoi peut-on dire que la visite de Marie déclenche véritablement l’intrigue?

Que décide Gaby durant la première partie?

Que se passe-t-il durant la seconde partie?

À quel moment arrive Frédérique dans la seconde partie?

Comparez les visites de Frédérique et de Marie. Quelles observations faites-vous?

L'épilogue

Après le départ de Frédérique, par quelles actions montre-t-on que Gaby clôt sa vie à la ferme?

Quelle scène du début est-elle reprise presque pareillement à la fin?

Qu’est-ce qui est différent entre les deux?

Gaby, qui n’en voulait pas à la ferme, emporte l’ordinateur donné par son ami Louis à l’appartement: comment comprenez-vous ce geste?

Les toutes dernières scènes montrent à tour de rôle Gaby, Marie et Frédérique. Que font-ils?

Quelles conclusions en tirez-vous?

Un regard documentaire

Une vie exigeante

Qu’apprend-on tout au long du film sur la vie d’un éleveur (le rythme de vie, ses congés, ses joies et ses contraintes…)?

La voisine de Gaby parle de son mari et du geste malheureux qu’il a posé. Qu’a-t-il fait? Pourquoi?

«Une ferme, ça se vend pas, ça se transmet», entend-on dans le film. En prenant exemple sur certaines scènes, expliquez pourquoi il semble difficile de transmettre le patrimoine.

Quel point de vue se dégage du film sur le monde paysan traditionnel?

Un monde qui disparait

On assiste à un premier démantèlement d’une ferme avant celle de Gaby. Pourquoi ses propriétaires le font-ils?

Le fermier, parlant de sa femme et lui, affirme qu’ils vont se reposer. Semble-t-il soulagé en le disant?

Qu’apprend-on sur la manière dont se fait un «démantèlement»?

Réalité et fiction

Pourquoi le cinéaste a-t-il placé cette première scène de démantèlement dans son film?

Qu’apporte au film le fait que les nombreux «figurants» du premier démantèlement soient des agriculteurs-éleveurs et non des acteurs professionnels?

Mon avis

J'ai aimé (cocher la case appropriée)

L'histoire...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

Le jeu des acteurs...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La mise en scène...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La photographie...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La musique...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

Qu'avez-vous le plus aimé?

Qu'avez-vous le moins aimé?

Un père héroïque

Une histoire

Présentez brièvement les trois personnages de Gaby, Marie et Frédérique (traits physiques et psychologiques; situation familiale et socioéconomique).

Comparez la relation de chacune des filles à leur père.

Rappelez quelques passages du film ou certaines phrases, prononcées par le héros ou par d’autres personnages, qui montrent que pour Gaby le confort et le bonheur de ses filles sont essentiels.

La décision de Gaby de tout vendre pour aider Marie à garder sa maison vous semble-t-elle cohérente avec le personnage?

Qui sont les personnages qui tentent de dissuader Gaby de vendre sa ferme?

Pourquoi veulent-ils l’en dissuader?

Pourquoi ne réussissent-ils pas à lui faire changer d’idée?

Que veulent les frères de Gaby?

Comment Gaby réagit-il à leur visite?

Gaby affirme à Frédérique que la ferme lui «a fait des misères exprès», l’a «gardé là» et l’a fait «aller de travers toute sa vie.» Sans la demande d’argent de Marie, Gaby aurait-il vendu la ferme?

Un genre

Sébastien Pilote a déclaré : «Je vois mon film un peu comme un western américain classique avec un cowboy solitaire qui lutte à contrecourant de tout le monde et qui se sacrifie.» Cette description correspond-elle au personnage de Gaby? Expliquez et illustrez votre position.

Relevez des éléments dans la facture du film (photographie, plans et séquences, musique) qui soutiennent cette référence au genre western?

Une structure classique

L'exposition

L’exposition est la partie initiale d’une œuvre où sont présentés les personnages et le contexte de l’histoire. Montrez comment les dix premières minutes du film, avant le titre de la première partie, constituent une exposition.

Quels personnages sont présentés et comment?

Expliquez comment cette exposition met en place l’enjeu (ce qu’on peut perdre ou gagner) du film.

Les deux parties

Le film est divisé en deux parties à peu près égales, titrées des noms de «Marie» puis de «Frédérique» qui apparaissent sur fond de nuages rouges, au son de notes de guitare. Pourquoi peut-on dire que le passage de Marie déclenche véritablement l’intrigue?

Que décide Gaby durant la première partie?

Que se passe-t-il durant la seconde partie?

Peut-on dire que le passage de Frédérique répond à celui de Marie? Comparez les moments de leur venue et les épisodes auxquels cette visite correspond.

Le cinéaste a reproduit trois scènes analogues sur la galerie: Gaby seul au début; Marie et Gaby, dans la première partie; Frédérique et Gaby, dans la seconde. Pourquoi? Quel effet cela produit-il?

L'épilogue

Pouvez-vous relever certaines scènes de la fin qui sont symétriques à des scènes de l’exposition?

En quoi sont-elles cependant différentes?

Qu’est-ce que ces différences soulignent?

Gaby, qui n’en voulait pas à la ferme, emporte l’ordinateur donné par son ami Louis à l’appartement: comment comprenez-vous ce geste?

Les toutes dernières scènes montrent à tour de rôle Gaby, Marie et Frédérique. Que font-ils?

Quelles conclusions en tirez-vous?

Un regard documentaire

Une vie exigeante

Qu’apprend-on tout au long du film sur la vie d’un éleveur (le rythme de vie, ses congés, ses joies et ses contraintes…)?

La voisine de Gaby parle de son mari et du geste malheureux qu’il a posé. Qu’a-t-il fait? Pourquoi?

«Une ferme, ça se vend pas, ça se transmet», entend-on dans le film. En prenant exemple sur certaines scènes, pourquoi semble-t-il difficile de transmettre le patrimoine.

Quel point de vue se dégage du film sur le monde paysan traditionnel?

Un monde qui disparait

On assiste au démantèlement d’une ferme avant celle de Gaby. Pourquoi ses propriétaires le font-ils?

Le fermier, parlant de sa femme et lui, affirme qu’ils vont se reposer. Semble-t-il soulagé en le disant?

Qu’apprend-on sur la manière dont se fait un «démantèlement»?

Réalité et fiction

Expliquez quelle fonction remplit la scène du premier démantèlement dans l’histoire.

Qu’apporte au film le fait que les nombreux «figurants» du premier démantèlement soient des agriculteurs-éleveurs et non des acteurs professionnels?

Retranscrire ci-dessous le code inscrit dans l'image de droite *
Terminé

Lorsque vous cliquez sur Terminé, un courriel vous est envoyé. Vous y trouverez un fichier pdf ainsi qu’un lien vous permettant de revenir à cette page et de continuer à répondre aux questions.

La bande-annonce
À propos de CinÉcole

Depuis 2009, Mediafilm pilote CinÉcole, un programme entièrement gratuit dédié au développement de la cinéphilie et du sens critique chez les jeunes. Notre mission: former les cinéphiles de demain en projetant aux élèves du secondaire des films québécois de qualité et en facilitant un suivi en classe au moyen de cahiers pédagogiques en ligne.

 

Information et inscription:

Olivier Lefébure

Tél.: (514) 524 - 8223 (poste 208)

Courriel: olefebure@mediafilm.ca

 

Téléchargez le dépliant 2017-2018

 

Déroulement de l'activité
Mediafilm - Les sorties

Les sorties au cinéma

MEDIAFILM.ca coordonne l’activité de la façon suivante

Préparation en amont

  • Choix du film et réservation de la salle
  • Appel aux écoles secondaires et inscriptions
  • Préparation et mise en ligne des outils pédagogiques dans le site cinecole.ca
  • Organisation logistique de l’activité auprès de la salle et du distributeur

Le jour de l’activité

  • Accueil des élèves
  • Présentation du site cinecole.ca
  • Présentation du film
  • Projection du film
  • Après la projection, animation d’un échange questions-réponses (20-30 minutes)
  • Important: l’activité requiert, de la part de l’institution, la présence de quelques enseignant-e-s pour encadrer les élèves.

 

 

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!