Mediafilm - Cinecole

Paul à Québec

La mise en scène

Définition: ensemble des moyens techniques mis en oeuvre par un réalisateur et son équipe de tournage pour donner vie à un scénario sur un écran de cinéma (choix des mouvements de caméra, angles de prises de vue et éclairages, conception des décors, des costumes, prise de son, direction d'acteurs, etc.).

L’avis des gens du métier

"Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière."

(Jean Cocteau)

L’avis des gens du métier

"Le cinéma, c'est l'écriture moderne dont l'encre est la lumière."

(Jean Cocteau)

"Le garçon regarde la fille, la fille regarde le chat... et la caméra essaie de saisir ces deux connexions. C'est ça, le boulot de metteur en scène."

(Emir Kusturica)

"Je ne crois pas que la technologie offrira de nouvelles possibilités; elle nous permettra seulement d'obtenir plus facilement - et mieux - les images que nous avons en tête.»

(Steven Spielberg)

"Quand on me dit que certains metteurs en scène montrent aux acteurs ce qu'ils doivent faire, je ne comprends pas. Ce qui est intéressant, si vous avez une idée précise, c'est de les amener à le trouver par eux-mêmes."

(Claude Chabrol)

L’extrait choisi

Roland raconte à Paul, son gendre, un épisode triste de son enfance.

L’extrait choisi

Roland raconte à Paul, son gendre, un épisode triste de son enfance. Flashback / retour en arrière. La photographie sépia indique qu'on est dans le passé. Roland a une dizaine d'années. Pourtant, Paul est présent dans la scène (ce qui est "illogique"). Ce choix de mise en scène signifie la grande attention que Paul porte au souvenir de Roland. Il ne se contente pas d'écouter son beau-père. Il ressent, il "vit" le souvenir de Roland comme s'il avait été présent à l'époque.

Le scénario

Définition: manuscrit à l'origine de la production d'un film, comportant le récit, les dialogues et le découpage séquence par séquence, avec les indications de mise en scène et de prises de vues. Un scénario est soit original, c'est-à-dire directement écrit pour le cinéma, soit adapté d'une oeuvre préexistante, par exemple, un roman, une pièce de théâtre, une bande dessinée, un documentaire, une série télévisée ou même un autre film.

L’avis des gens du métier

"Si ça peut être écrit ou pensé, ça peut être filmé".

(Stanley Kubrick)

L’avis des gens du métier

"Si ça peut être écrit ou pensé, ça peut être filmé".

(Stanley Kubrick)

"Lorsqu'on raconte une histoire au cinéma, on ne devrait recourir au dialogue que lorsqu'il est impossible de faire autrement." (Alfred Hitchcock)

"Plus réussi sera le méchant, plus réussi sera le film."

(Alfred Hitchcock).

"Le cinéma, c'est un stylo, du papier et des heures à observer le monde et les gens."

(Jacques Tati).

"Pour moi, si le thème premier du film n'est pas l'amour, un échange de tendresse, ça ne vaut pas la peine de le faire."

(Jean-Claude Lauzon)

L’extrait choisi

Dans la bande dessinée, c'est Robert, le père de Paul, qui rase Roland.

L’extrait choisi

Dans la bande dessinée, c'est Robert, le père de Paul, qui rase Roland. Dans le film, c'est Paul qui rase Roland. Cette modification, cette adaptation du texte de base voulue par François Bouvier et Michel Rabagliati, permet de fusionner deux planches de la bande dessinée en une scène de cinéma, ce qui accentue la présence de Paul dans le film sans trahir l'esprit de l'oeuvre originale.

L'interprétation

Définition: manière dont un comédien incarne devant la caméra le personnage créé par le scénariste.

L’avis des gens du métier

"Jouer une vamp est ce qu'il y a de moins passionnant pour une actrice. Un ordinateur suffit à générer l'image d'une femme séduisante."

(Meryl Streep)

L’avis des gens du métier

"Jouer une vamp est ce qu'il y a de moins passionnant pour une actrice. Un ordinateur suffit à générer l'image d'une femme séduisante."

(Meryl Streep)

"Je suis de ceux qui jouent les rois. Il le faut, à cause de ma personnalité."

(Orson Welles)

"Ce que je veux obtenir, c'est de pénétrer jusqu'aux pensées profondes de mes acteurs, à travers leurs expressions les plus subtiles.

(Carl. T. Dreyer)

"Il y a un fossé absolument infranchissable entre un acteur, même essayant de s'oublier, essayant de ne pas se contrôler, et une personne, vierge de cinéma, vierge de théâtre, considérée comme une matière brute qui ne sait même pas ce qu'elle est et qui vous livre ce qu'elle ne voulait livrer à personne."

(Robert Bresson)

"Je crois que dans notre métier, on cherche à dire la vérité. On raconte une histoire à travers un personnage, mais on cherche toujours le geste juste, le sentiment vrai."

(Juliette Binoche)

L’extrait choisi

Le médecin annonce la bonne nouvelle à la famille: l'opération est réussie.

L’extrait choisi

Le médecin annonce la bonne nouvelle à la famille: l'opération est réussie. Tout le monde a le sourire, sauf Lisette, la femme de Roland. Par son visage fermé, on devine que la bonne humeur va être de courte durée. Quant aux regards fuyants de Lisette vers ses filles, il exprime clairement le malaise de la mère qui va devoir dire la vérité à la famille.

L’intention du cinéaste

François Bouvier :

«Le projet présentait plusieurs obstacles: d'abord, ça s'appelle Paul à Québec. Or, on n'est pas à Québec et Paul n'est pratiquement pas là...»

L’intention du cinéaste

François Bouvier :

«Le projet présentait plusieurs obstacles: d'abord, ça s'appelle Paul à Québec. Or, on n'est pas à Québec et Paul n'est pratiquement pas là. Ce qui marchait en bédé était complètement à repenser pour le cinéma. C'est ainsi que, lentement mais sûrement, tout en développant l'esprit de famille des Beaulieu et le personnage du beau-père malade, on a ramené Paul à l'avant-plan. On lui a trouvé une trajectoire en le faisant travailler dans une imprimerie et se passionner graduellement pour le dessin. On a créé une sorte de courbe dramatique entre une vie qui s'éteint et une vocation artistique qui naît.»

La fiche de Mediafilm

Paul à Québec

(v.o.f.)
Paul à Québec
(v.o.sta.)

Genre : Comédie dramatique

Pays : Canada (Québec)

Année : 2015

Distributeur : Remstar

Durée : 98 min.


Générique

Réalisation : François Bouvier. scénario : François Bouvier, Michel Rabagliati. D'après l'oeuvre de Michel Rabagliati. Photographie : Steve Asselin. Montage : Michel Arcand. Musique : Benoît Charest.


Interprètes

François Létourneau, Gilbert Sicotte, Julie Le Breton, Louise Portal, Shanti Corbeil-Gauvreau, Myriam Leblanc, Brigitte Lafleur, Patrice Robitaille, Mathieu Quesnel, Julien Poulin, Bobby Beshro, Karine Vanasse.


Résumé

En 1999, Paul, imprimeur et aspirant dessinateur, se rend avec sa compagne Lucie et leur fille Alice à St-Nicolas, en banlieue de Québec, afin de célébrer la Saint-Jean chez les Beaulieu, les parents de Lucie. Au cours de ces joyeuses retrouvailles, auxquelles participent les deux soeurs de cette dernière, leurs maris et leurs enfants, Paul constate l'état de santé déclinant de Roland, le patriarche bourru au coeur tendre. De fait, quelques semaines plus tard, les soeurs Beaulieu apprennent que leur père, déjà atteint d'un cancer de la prostate, souffre aussi d'un cancer du pancréas. Les mois passent. Contre la volonté du malade, de moins en moins autonome, son épouse Lisette le place dans un centre de soins palliatifs à Québec. Ayant quitté leur appartement du Plateau Mont-Royal pour une maison dans Ahuntsic, Paul, Lucie et Alice font régulièrement le voyage pour être au chevet de Roland. Le triste et lent déclin de son beau-père inspire à l'imprimeur le sujet de sa première bande dessinée.

L'avis de Mediafilm

Cette adaptation sensible de la populaire BD de Michel Rabagliati par François Bouvier (HISTOIRES D'HIVER) s'avère un émouvant hymne à la vie, doublé d'une belle réflexion sur la création et la transmission. Truffé de répliques truculentes, ponctué de scènes d'un humour savoureux et pimenté de moments de fantaisie, le scénario, coécrit par le bédéiste, illustre de façon tour à tour lumineuse et mélancolique le quotidien d'une famille sans histoire confrontée à la mort imminente d'un proche. Exploitant avec douceur la beauté des saisons qui défilent, la réalisation fluide fait aussi la part belle aux illustrations de Rabagliati, à l'occasion de charmantes séquences animées. Aux côtés de François Létourneau (QUÉBEC-MONTRÉAL, CHEECH), discret et en retenue dans le rôle de Paul, Gilbert Sicotte (LE VENDEUR) offre une prestation magistrale dans celui de l'attendrissant patriarche.

Le dossier de presse

Télécharger le fichier

Le formulaire d'exercices pour les élèves

Prénom Nom
Enseignant(e) École
Niveau Courriel
Français (secondaire 1er cycle)

J'ai aimé (cocher la case appropriée)

Le jeu des acteurs...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

L'histoire...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La manière dont l'histoire m'est racontée...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La photographie...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La musique...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout
Mon avis

Sur le classement de la Régie du cinéma

Décris la scène qui t'a le plus marquée et ce que celle-ci t'a fait ressentir.

Selon toi, y a-t-il des scènes ou des images qui peuvent être dérangeantes ou troublantes pour de jeunes enfants (par exemple : de moins de 8 ans)? Si oui, lesquelles et pourquoi?

À ton avis, le classement émis par la Régie du cinéma est-il approprié? Explique ta réponse.

Histoire de Roland

Au début du film, comment est présentée la famille de Roland et Lisette?

Quel personnage de la famille vous semble le plus sympathique? Pourquoi?

Qu’est-ce qui transforme complètement la vie de la famille?

Pourquoi Roland ment-il à ses trois filles?

Quelles sont les premières réactions de Roland au centre de soins palliatifs?

Ensuite, comment vit-il la fin de sa vie?

Quelle scène vous a semblé la plus drôle?

Quelle scène vous a semblé la plus triste?

Quelle scène, selon vous, montre le plus l’attachement de Rose à son grand-père?

La musique joue-t-elle un rôle particulier dans ce film? Donnez un exemple.

Histoire de Paul

Quel métier Paul exerce-t-il au début du film et à la fin du film?

Selon vous, qu’est-ce qui amène Paul à devenir dessinateur de bandes dessinées?

Qui est le narrateur, celui qui raconte l’histoire, dans le film?

Pourquoi au début et à la fin du film, voit-on des scènes de cinéma et des scènes de bandes dessinées qui se superposent?

Français (secondaire 2e cycle)

J'ai aimé (cocher la case appropriée)

Le jeu des acteurs...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

L'histoire...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La manière dont l'histoire m'est racontée...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La photographie...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La musique...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout
Mon avis

Sur le classement de la Régie du cinéma

À ton avis, le classement émis par la Régie du cinéma est-il approprié? Explique ta réponse.

Selon toi, y a-t-il des scènes ou des images qui peuvent être dérangeantes ou troublantes pour de jeunes enfants (par exemple : de moins de 8 ans)? Si oui, lesquelles et pourquoi?

Décris la scène qui t'a le plus marquée et ce que celle-ci t'a fait ressentir.

Histoire de Roland

Au début du film, comment est présentée la famille de Roland et Lisette?

Roland a-t-il vécu une enfance comme celle de ses «lapins»?

Qu’est-ce qui transforme complètement la vie de la famille?

Pourquoi Roland ment-il à ses trois filles?

Quelles sont ses premières réactions au centre de soins palliatifs?

Donnez une scène où l’on voit que Roland a changé d’attitude.

Le grand-père du début du film ressemble-t-il à celui de la fin? Expliquez votre position.

Est-ce que la scène où on voit les trois filles rire sur un banc du jardin après avoir fumé un joint, alors que leur père est mourant, vous semble réaliste? Justifiez votre point de vue?

Que pensez-vous de ce mélange de scènes drôles, tristes ou touchantes dans ce film?

Quel rôle, selon vous, joue la musique dans ce film?

Histoire de Paul

Quel métier Paul exerce-t-il au début du film et à la fin du film?

Qu’est-ce qui semble avoir déclenché sa décision de dessiner? Expliquez votre réponse.

Trouvez deux passages dans le film qui soulignent le cheminement de Paul vers la bande dessinée.

Paul est le narrateur de l’histoire: est-ce que cela se justifie?

La mise en abyme est un procédé artistique par lequel on insère dans une œuvre (ici, dans le film Paul à Québec) une autre œuvre (par exemple, une image, un livre, une vidéo, une bande dessinée, une pièce de théâtre…) qui évoque ce qu’on est en train de voir. Donnez un exemple de ce procédé dans le film.

Éthique et culture des religions

J'ai aimé (cocher la case appropriée)

Le jeu des acteurs...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

L'histoire...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La manière dont l'histoire m'est racontée...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La photographie...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

La musique...

Beaucoup
Assez
Un peu
Pas vraiment
Pas du tout

Sur le classement de la Régie du cinéma

Décris la scène qui t'a le plus marquée et ce que celle-ci t'a fait ressentir.

Selon toi, y a-t-il des scènes ou des images qui peuvent être dérangeantes ou troublantes pour de jeunes enfants (par exemple : de moins de 8 ans)? Si oui, lesquelles et pourquoi?

À ton avis, le classement émis par la Régie du cinéma est-il approprié? Explique ta réponse.

Les valeurs

Nommez les principales valeurs qui se dégagent du film.

Actuellement, notre société fait la promotion de valeurs telles que l’argent et la réussite. Comment ces valeurs sont-elles traitées dans le film? Est-ce que cela vous interpelle d’une façon particulière?

Les aspects religieux

Y a-t-il des éléments religieux dans ce film? Si oui, lesquels? À quelle(s) religion(s) les associez-vous?

Les sentiments

Tout au long de sa vie, l’être humain est ambivalent. Face à une même situation, des sentiments contradictoires et opposés peuvent l’habiter (exemples: amour/haine, joie/peine). Avez-vous noté ce sentiment chez certains personnages du film?

La scène où les trois soeurs rient sur le banc vous semble-t-elle crédible? Justifiez votre réponse.

Vérité / mensonge

Au début du film, Roland, le grand-père, cache à ses filles la gravité de sa maladie? Pourquoi?

Paul a-t-il eu raison de ne pas dire la vérité à sa blonde concernant la maladie du père de celle-ci? Justifiez votre réponse.

Comment auriez-vous réagi à la place de Paul?

Comment auriez-vous réagi à la place de Lucie, la femme de Paul?

La fin de vie

Ce film démontre bien toutes les étapes d’accompagnement en fin de vie. Comment réagissez-vous face à cette réalité?

Est-ce que ce film vous interpelle face à des enjeux comme l’acharnement thérapeutique, le suicide assisté ou encore les soins palliatifs?

Retranscrire ci-dessous le code inscrit dans l'image de droite *
Terminé

Lorsque vous cliquez sur Terminé, un courriel vous est envoyé. Vous y trouverez un fichier pdf ainsi qu’un lien vous permettant de revenir à cette page et de continuer à répondre aux questions.

La bande-annonce
À propos de CinÉcole

Depuis 2009, Mediafilm pilote CinÉcole, un programme entièrement gratuit dédié au développement de la cinéphilie et du sens critique chez les jeunes. Notre mission: former les cinéphiles de demain en projetant aux élèves du secondaire des films québécois de qualité et en facilitant un suivi en classe au moyen de cahiers pédagogiques en ligne.

 

Information et inscription:

Olivier Lefébure

Tél.: (514) 524 - 8223 (poste 208)

Courriel: olefebure@mediafilm.ca

 

Téléchargez le dépliant 2017-2018

 

Déroulement de l'activité
Mediafilm - Les sorties

Les sorties au cinéma

MEDIAFILM.ca coordonne l’activité de la façon suivante

Préparation en amont

  • Choix du film et réservation de la salle
  • Appel aux écoles secondaires et inscriptions
  • Préparation et mise en ligne des outils pédagogiques dans le site cinecole.ca
  • Organisation logistique de l’activité auprès de la salle et du distributeur

Le jour de l’activité

  • Accueil des élèves
  • Présentation du site cinecole.ca
  • Présentation du film
  • Projection du film
  • Après la projection, animation d’un échange questions-réponses (20-30 minutes)
  • Important: l’activité requiert, de la part de l’institution, la présence de quelques enseignant-e-s pour encadrer les élèves.

 

 

Vous avez besoin de IE 8+ pour visualiser cette page!